propositions mutualité française élection présidentielle

La Mutualité Française s'inquiète de la dégradation du système de santé et adresse à ce titre une lettre ouverte aux candidats à l'élection présidentielle 2012. La Mutualité adresse à ce titre 5 questions "essentielles" aux 10 candidats.

Le courrier rappelle tout d'abord que d'après une étude Louis Harris datant de février 2012, 75% des français considèrent que la santé et particulièrement son système de protection n'occupe pas la place qu'il mérite dans la campagne présidentielle.

La Mutualité, qui regroupe plusieurs centaines de mutuelles en France pour 38 millions de français assurés, entend donc proposer des solutions crédibles et réalistes à l'occasion de la campagne présidentielle. Les solutions proposées sont issues de nombreux débats publics réunissant des syndicats, des professionnels de santé, ainsi que des membres de la société civile.


Les réunions publiques ont permis de retenir trois priorités pour la campagne présidentielle :
- l'avenir du système de protection sociale et de sa situation financière;
- l'efficacité de la prise en charge des soins, notamment sa lourdeur et son coût élevé;
- l'effritement de la solidarité, qui se matériale par le désengagement de plus en plus marqué de l'assurance maladie, qui ne couvre plus que la moitié des frais de soins courants (consultations, hospitalisation, remboursement des médicaments, etc.). A titre d'exemple, le remboursement dans le domaine optique est de 4% seulement et détenir une mutuelle optique de niveau "confort" devient quasi indispensable pour les porteurs de lunettes ou de lentilles.

La Mutualité Française en vient à poser une liste de questions aux candidats à l'élection présidentielle, au nombre de 5 :

1/ Quels sont les engagements qui seront pris pour assurer le retour à l'équilibre des comptes de santé ?
2/ Concernant la différence entre les prix réels et les remboursements de la Sécu, quelles solutions peuvent être mise en place ?
3/ Quelles sont les propositions concernant la réforme de la dépendance, si souvent reportée par le candidat sortant ?
4/ Est-il possible d'envisager un rapprochement contractuel entre les professionnels de santé et les mutuelles santé pour gérer au mieux le prix de la santé ?
5/ Qu'est-il envisagé pour permettre à tous de bénéficier d'une mutuelle santé ?