Croquettes

L'alimentation des chiens et des chats est soumise à certaines règles afin de les protéger de la malnutrition, de l'obésité ou de carences. Les progrès réalisés en matière de nutrition animale permettent aujourd'hui de dénicher la nourriture qui correspondra le mieux aux besoins de votre chat ou de votre chien, selon sa taille, sa race, son âge ou encore son activité.

Tout d'abord, sachez que votre animal doit être nourri dans un lieu calme et de préférence à distance de l'endroit où vous mangez, si vous ne voulez pas être dérangé lors de vos repas. Ne laissez pas les enfants troubler les moments où l'animal se nourrit. Afin de faciliter l'entretien de votre logement, nous vous invitons également à déposer ses gamelles sur une surface simple à nettoyer, tel que le carrelage ou un tapis.


A table !

Les chats n'ont pas d'heure pour manger. Vous avez surement dû l'entendre, de nombreuses fois en pleine nuit, se rassasier, contrairement aux chiens qui eux, ont des horaires strictes. Les chats mangent de petits repas à de nombreuses reprises tout au long de la journée. Il faut absolument les habituer à manger seuls et de façon autonome. Concernant les chiens, il préférable que le repas soit donné à heure fixe chaque soir. Un repas par jour, à l'âge adulte, est suffisant pour la majorité des races, excepté en cas de risque de torsion d'estomac. Afin d'éviter cela, veuillez servir le repas en deux fois.

La nourriture selon les races et l'age

Commençons par les chiens : ceux de petites races possèdent un métabolisme plus rapide et donc nécessite deux fois plus de calories par jour. Quant aux chiens de grandes races, ils ont un gros appétit. Votre chien est du genre énergique ? Vous pouvez pencher pour une alimentation réservée aux chiens adultes qui l'approvisionnera en graisses, en protéines et en vitamines telle que la B12. Les chiens plus passifs n'ont pas besoin d'autant de graisses. Ainsi une formule « light » suffira et leur empêchera une prise de poids.

Pour les fauves, il est possible d'ajuster la quantité de nourriture selon son poids à raison de 40 et 50 grammes de ration par jour par kilo. Cependant, l'âge, le mode de vie de votre chat et le fait qu'il soit castré ou non, sont autant de facteurs à prendre en compte pour sa nourriture. Un chaton a besoin de plus de nourriture et de meilleure qualité qu'un adulte. En effet, contrairement à un adulte, il a besoin d'un apport élevé en protéines afin de favoriser le développement de son organisme (musculature, ossature, organes…), de matières grasses en quantité suffisante (pour couvrir ses besoins énergétiques), d'un apport en minéraux (calcium et phosphore) essentielle (pour son squelette), et enfin de vitamines (nécessaires aux fonctions vitales). Attention au lait pour les chats, préférez du lait spécial pour chat, uniquement pour les chatons.


Quel type de nourriture ?

Choisissez des croquettes en accord avec l'âge, le poids, l'activité et l'état de santé de votre animal qu'il soit un chien ou un chat. Il en existe de toutes sortes. Quant aux pâtées pour chat, elles sont en général beaucoup moins caloriques que les croquettes car elles sont constituées de 80% d'eau, et sont donc plus volumineuses. Les pâtées sont donc prédestinées aux chats ne buvant pas suffisamment, ou ceux en surpoids. Il en existe au poulet, au saumon, à la dinde, au bœuf, à la volaille… accompagnées, selon les différentes marques, de légumes. Sachez qu'il existe aujourd'hui des marques proposant des aliments thérapeutiques pour félins et canins visant à soigner ou à prévenir les maladie par une nourriture adaptée. Ainsi il existe entre autres : des croquettes (ou parfois pâtée) pour renforcer le système immunitaire, pour aider le transit intestinal (souvent pour les grands chiens et pour les chats d'intérieur), pour maintenir un beau pelage, pour les diabétiques, pour prévenir des allergies...

Eux aussi doivent manger équilibré

Les chats sont uniquement carnivores contrairement aux chiens, qui peuvent s'accommoder d'un régime végétarien. Les félins qui ne mangent pas de viande ou de poisson risquent une cécité mais aussi d'autres états pathologiques qui les affaibliront et pour certains les feront mourir. Prêtez une attention particulière à la température des aliments. Ils ne doivent pas sortir du réfrigérateur lorsqu'ils sont donnés au chat, ni à l'inverse être trop chauds. Une température ambiante ou corporelle serait l'idéale. Attention cela ne signifie pas que ces aliments ne doivent pas être conservés au frais. N'hésitez pas à utiliser les boutiques en ligne, proposant souvent une grande variété de produit (exemple : l'animalerie Polytrans).


Ne brusquez pas les habitudes de votre animal

Changer brutalement le quotidien de votre animal serait synonyme de stress et de diarrhées pour animal. Tout changement doit être amené en douceur sur une période de 10 jours. Familiarisez-le petit à petit à de nouveaux plats ou de nouveaux goûts. Un régime trop peu diversifié peut amener à des caprices de la part de votre protégé.

De l'eau pour la vitalité

Que ce soit pour le chien ou le chat, il est conseillé de toujours mettre à sa disposition une gamelle d'eau propre et fraiche. L'eau minérale est préconisée si l'eau courante de votre secteur est chargée de nitrites. En effet, cela favorise l'infertilité de votre chien. Par ailleurs, un chat déteste l'eau stagnante, veillez à changer l'eau régulièrement à raison de deux fois par jour. Il n'apprécie pas non plus que l'eau ait un goût altéré par le plastique, préférez une gamelle en métal ou en céramique. D'autre part, ne vous inquiétez pas si votre chat boit peu, il ingère la majeure partie de l'eau dont il a besoin dans sa nourriture.

Les "restes" ne sont pas bons pour eux

Les restes de vos repas ne sont pas adaptés à votre animal à quatre pattes tout simplement parce qu'il n'est pas un être humain. Il ne doit en aucun cas être nourri comme nous.


Aliments à éviter

Pour les chats et les chiens, les viandes fraîches de mauvaise qualité, trop riches en « nerfs » ou encore en matière grasses doivent être écartées. Le chocolat amène à un empoisonnement à la théobromine lorsqu'il est ingéré (exemple représentatif, 50 grammes de chocolat peut tuer un chien de 5 kg), il est clairement à bannir. Le raisin est également à exclure, il provoquerait des insuffisances rénales.

Les chiens ne doivent pas manger de nombreux fruits ainsi que du café, des oignons, du chou-fleur, des pommes de terre. L'avocat provoquerait des problèmes respiratoires, autant dire qu'il est de même éliminé.

Pour les chats, les féculents et farineux (légumes secs, par exemple) difficiles à digérer sont à fuir. Les sucreries et le sucre sont absolument à interdire. Cependant, vous pouvez parfaitement lui offrir une friandise spécialement pour chat de temps en temps. Concernant le lait, les chats en raffolent en faible quantité. Néanmoins ils ont beaucoup de mal à le digérer. Petite astuce, coupez-le avec de l'eau, ainsi non seulement il sera heureux de boire du lait, mais en plus, cela l'incitera à boire de l'eau.

Un chien n'est pas un chat, et inversement

Ne donnez jamais à un chien des croquettes pour chat ou inversement. Ils ne répondent pas aux mêmes besoins. Comme nous vous l'avions précédemment expliqué, un chat est un animal carnivore à l'inverse du chien. Un chat subirait des maux d'estomac terribles dus à l'ingestion de féculents et légumes tandis que le chien endurerait de nombreuses carences notamment à cause de l'absence de légumes.