Vétérinaire comportementaliste : qu'est-ce que c'est ? Quelle prise en charge ?
un service de meilleurtaux.com

Vétérinaire comportementaliste : qu'est-ce que c'est ? Quelle prise en charge ?

Prise en charge vétérinaire comportementaliste

Morsure, aboiement, attitude craintive ou au contraire agressive, animal malpropre… ces attitudes chez votre chien ou chat peuvent cacher un trouble du comportement. Or, ces troubles ne disparaîtront pas au fil du temps, il faut souvent pour en venir à bout contacter un vétérinaire comportementaliste, dont la consultation peut être prise en charge par l'assurance animale que vous avez souscrit.

Quand consulter un vétérinaire comportementaliste ?

Les troubles du comportement des chiens causent 50% des abandons par leurs propriétaires, excédés par les aboiements, les dégâts causés dans la maison ou encore leur agressivité. S'il est peu probable que ces troubles passent au fil du temps et guérissent d'eux-mêmes, un vétérinaire comportementaliste pourra peut-être y apporter une solution. Il peut être utile d'en consulter un dans les cas de :

  • Trouble du développement : hyperactivité, hypersensibilité, syndrome de privation… ces troubles se révèlent souvent lorsque l'animal est très jeune. Plus la prise en charge est faite tôt, plus la guérison sera rapide.

  • Trouble de la communication : le chien cherche à dominer son maître et fait preuve d'agressivité.

  • Trouble du vieillissement : dépression, agressivité, anomalies neurologiques…

Ces troubles se manifesteront la plupart du temps par une attitude peureuse, agressive, des nuisances sonores, par de gros dégâts dans la maison ou encore un manque d'hygiène. Parfois, la cause peut être une maladie touchant le système nerveux ou d'autres organes.


Que peut faire le vétérinaire ?

Le vétérinaire comportementaliste, à différencier du comportementaliste ou de l'éducateur canin qui n'a pas de formation médicale, a suivi un cursus universitaire durant sept ans avant d'obtenir son diplôme. Il pourra notamment évaluer la dangerosité de l'animal, diagnostiquer le trouble du comportement, proposer un traitement adéquat et en assurer le suivi.

Le traitement peut s'effectuer de plusieurs manières. Le vétérinaire comportementaliste peut prescrire des psychotropes qui agiront sur le système nerveux, des nutraceutiques, qui sont des compléments alimentaires, des phéromones encore une thérapie comportementale. Cette dernière, adaptée à chaque animal, se compose d'exercices, de gestes, de séances de dressage et peut durer plus ou moins longtemps. Dans le cas des chiots et des chatons une seule consultation peut parfois suffire.

Il est obligatoire pour les maîtres d'un chien de catégorie 1 ou 2, dits « chiens dangereux », de soumettre l'animal à une évaluation comportementale afin d'obtenir le permis de détention dont ils ont besoin.

Quelle prise en charge par l'assurance animale ?

Le coût d'une consultation chez un comportementaliste peut varier de 90 à 150 euros, sans compter les éventuels examens médicaux ou hospitalisation : la facture peut très vite s'alourdir. Si vous avez souscrit une assurance chien, il est possible que celle-ci ait prévu la prise en charge des consultations chez un vétérinaire comportementaliste. Le remboursement est cependant souvent partiel, plafonné à quelques centaines d'euros par an et l'évaluation nécessaire pour les « chiens dangereux » n'est généralement pas remboursable.

D'autres conditions entrent aussi en ligne de compte : vous devez vous rendre chez un vétérinaire certifié et non chez un éducateur canin ayant une spécialisation dans les troubles comportementaux, et le trouble en question doit être apparu après la souscription à l'assurance. Parfois, il faut aussi que le trouble soit lié à une pathologie physique. Les formules varient d'un assureur à l'autre, c'est pourquoi il est nécessaire de les comparer avec attention.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)