L’aurore de la révolution assurantielle
un service de meilleurtaux.com

L’aurore de la révolution assurantielle

Big data : la révolution de l'assurance

L'assurance est fondée sur la fiabilité des statistiques. Et celle-ci dépend de la quantité et de la qualité des données. Ce sont des facteurs essentiels de la concurrence entre assureurs. Avec le Big data, qui représente de nouvelles données disponibles et une nouvelle façon de les exploiter, la relation entre assureurs et assurés ainsi que le service vont être sensiblement modifiés.

L'assurance auto

Cela a déjà commencé avec l'assurance automobile, qui depuis quelques années a développé des offres personnalisés. L'évolution de la télématique permet à présent d'embarquer dans le véhicule des outils de géolocalisation performants et économiques, et de proposer des contrats de tarification au kilomètre. De même, des gadgets permettant d'analyser et d'évaluer la conduite de l'assuré ont fait naître des contrats qui récompensent la bonne conduite avec des tarifs attractifs.

Le Big data permet également d'enrichir petit à petit les services offerts aux assurés, puisque tout en collectant des informations sur l'usager, le flot de données capturées donne aussi la possibilité de lui fournir toutes les informations utiles en temps réel (zones à risque, obstacles, embouteillages, conditions météorologiques) dans une démarche de prévention et de sécurisation. La géolocalisation du véhicule est notamment utile en cas de vol.

Ces nouveaux principes de « Pay as you drive » et « Pay how you drive » ne sont que les prémices d'une nouvelle tarification personnalisée à chacun, qui devient possible grâce à la collecte et l'utilisation de cette masse d'informations sur la conduite. Les assureurs devraient donc être de plus en plus à proposer des produits basés sur le monitoring du comportement des assurés. Et le paysage concurrentiel sera considérablement modifié, puisque le marché sera dominé par les prestataires qui sauront déployer les bonnes offres au bon moment.

La complémentaire santé

En termes de santé, le principe est le même. L'assureur prendra en compte les habitudes et l'hygiène de vie de l'assuré en se basant sur les données collectées au rythme de la vie quotidienne. Le « pay how you live » sera donc bientôt la donne. Même si l'évolution est moins rapide qu'au niveau automobile, la technologie avance vite, et le domaine de la santé devrait rapidement se mettre au diapason. D'ailleurs, on peut le constater avec la profusion des objets connectés liés à la santé et au bien-être, des applications dédiées au « quantified self », et des outils de monitoring des habitudes alimentaires.

En outre, le data santé se verra prochainement complété par la génération de données génétiques, puisque le génome d'un million d'individus a déjà été séquencé en 2013, et ce n'est qu'un début. Vous pouvez en effet faire établir votre carte génétique pour la somme de 100 euros. L'intérêt ? Le fait de connaître précisément le patrimoine génétique permet de la médecine prédictive. Et c'est cela qui va bouleverser les fondamentaux de l'assurance santé et révolutionner la médecine. Le problème majeur de ce marché est le reflet du débat de société qui a lieu actuellement : le besoin de personnalisation et de tarifications adaptées au profil est contradictoire avec la lutte des pouvoirs publics contre les discriminations.

 

Les autres champs d'action du Big data

Le Big data offre aussi d'autres possibilités pour les assureurs. En effet, l'activité des assurés sur les réseaux sociaux est une autre source de données, qui pourrait être analysée pour détecter par exemple les fraudes à l'assurance ou les tentatives de fraude, de façon plus rapide que par les moyens de recherche et détection classiques. De plus, sur le plan commercial, les besoins des prospects ou clients seront mieux appréhendés et ciblés grâce à l'abondance de données collectées des sources internes et externes, ce qui permettra une gestion totalement individualisée de chaque client, et des propositions ajustées à celui-ci.

La révolution du Big data est donc en marche, et ne s'arrêtera pas en route. Le risque et la relation client individualisés et profondément modifiés, des offres de plus en plus personnalisées, un paysage concurrentiel en pleine mutation, des débats d'éthique sur la confidentialité et la discrimination, … Voilà le paysage de l'assurance de demain. La question est : qui en seront les acteurs principaux ? Les fournisseurs de données ou les assureurs ?

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)