Rachats de start-ups : les assureurs entrent dans l'ère numérique
un service de meilleurtaux.com

Rachats de start-ups : les assureurs entrent dans l'ère numérique

digitalisation des assureurs

Accenture a mené une étude auprès de 141 entreprises d'assurance IARD et Vie, dont 16 en France. Les résultats dévoilent que plus de la moitié des cadres dirigeants du secteur (59%) pensent que leurs concurrents feront l'acquisition de start-ups dans les trois prochaines années pour mener à bien leur transformation digitale.

Mais quelles start-ups vont racheter les assureurs ? Pour 47 % des interrogés, les cibles seront des entreprises de télématique, pour 43 % des comparateurs d'assurance en ligne, et pour 38 % des entreprises spécialisées dans le traitement analytique des données.

Les acteurs de l'assurance se prononcent donc sur les futurs projets de leurs concurrents, et pour cause, puisque 43 % d'entre eux ont investi dans ces entreprises jeunes et prometteuses (réalisé des acquisitions ou envisagent de le faire). En effet, les trois quarts des compagnies d'assurance estiment cette transformation bénéfique pour eux. Les compagnies IARD jaugent que cela générerait un accroissement des primes encaissées de 5%, tandis que les entreprises du domaine Vie s'attendent à 7% de hausse.

« Les assureurs sont conscients que le digital va transformer leur mode de fonctionnement. Ainsi, nous prévoyons une période de changement sans précédent pour le secteur, avec l'émergence de produits, de services et de modèles économiques radicalement nouveaux », affirme Jean-François Gasc, directeur exécutif et responsable de l'activité conseil en management pour le secteur Assurance en Europe d'Accenture, dans un communiqué récent.

Selon l'étude, le secteur IARD prévoit d'investir en moyenne 47 millions de dollars dans le digital les trois prochaines années, et les assureurs Vie envisagent d'injecter 40 millions de dollars. Toutefois, 60 % des sondés considèrent cet investissement comme "exploratoire", et 22 % seulement pensent que cet argent permettra une réelle transformation numérique de leur entreprise. Les obstacles sur le chemin de la digitalisation sont les infrastructures informatiques existantes pour 42 % des sondés et l'absence de compétences adéquates pour 30 %.

Les stratégies de digitalisation, que 21% des entreprises interrogées n'ont pas encore entamées, sont multiples : la numérisation de la vente, de la distribution et du processus interaction client, la digitalisation de la relation client et de la gestion de sinistres. Par exemple, 69% des entreprises d'assurances ayant commencé leur digitalisation sont en partenariat avec des banques, 41 % sont en collaboration avec des géants du web (Google, Facebook,...).

En plus de ces techniques, 61 % des compagnies sondées compte sur le numérique pour proposer des produits hors-assurance, afin d'augmenter leur chiffre d'affaires. Chez Accenture, c'est une certitude : « les technologies numériques vont progressivement faire disparaître les frontières entre les différentes industries ».