Mon Axa : l'assurance habitation connectée d'Axa
un service de meilleurtaux.com

Mon Axa : l'assurance habitation connectée d'Axa

Axa maison connectée

Axa a annoncé pour octobre 2015 le lancement à titre expérimental de services d'assistance et de prévention en lien avec l'assurance habitation à l'aide d'objets connectés. 2000 assurés pourront tester en premiers les nouveautés apportées par cette offres.

Transformer "Mon Axa" en un hub de services

On se souvient d'Axa et des objets connectés en santé en 2014, mais cette fois l'assureur s'engage sur le terrain d'une manière différente, en habitation. C'est dans son application mobile "Mon Axa", qu'il associera ses nouveaux services habitation avec différents objets connectés négociés avec des fabricants pour que les clients puissent choisir les équipements qui leurs correspondent le plus : caméras, détecteurs de fumée, ampoules intelligentes, etc. Autant d'objets qui pourront être dirigés depuis la même application mobile qui offre déjà aux assurés la possibilité de gérer leur contrat.

Lorsqu'il aura renseigné tous les objets présents dans son habitation, l'utilisateur pourra contrôler son installation en choisissant les outils concernés parmi ceux déployés chez lui, en détournant même parfois les usages de certains.

Ainsi, lorsqu'un début d'incendie ou une intrusion seront par exemple détectés par des objets intelligents, une alerte envoyée à l'application permettra à l'assuré de vérifier la situation à l'aide des caméras installées à son domicile afin de pouvoir réagir si besoin en contactant des secours, des voisins, ou encore les équipes d'Axa Assistance selon le cas. L'application offrira en effet la possibilité de renseigner une liste de coordonnées de personnes à contacter selon la situation.

Une phase de test sur 2000 assurés

Pendant 6 mois à compter d'octobre 2015, Axa lancera le test de ces nouveaux services sur 2000 assurés dans le cadre des offres multirisque habitation déjà existantes.

Selon le succès, la façon d'utilisation qui en sera faite par les assurés volontaires, mais aussi l'incidence des services sur la prévention des risques, ces derniers pourraient faire l'objet d'un nouveau contrat, proposant une baisse de primes à ses utilisateurs.

L'objectif de l'application réside dans la mise à disposition de services, et non pas dans l'accumulation de données, d'après la directrice adjointe particuliers et professionnels d'Axa Amélie Oudéa-Castera. De plus, les services d'assistance peuvent être souscrits pour la durée d'une année entière, ou même pour une semaine de vacances ou un weekend d'absence.