E-santé : Marisol Touraine a présenté ses objectifs pour 2020
un service de meilleurtaux.com

E-santé : Marisol Touraine a présenté ses objectifs pour 2020

La stratégie e-santé de Marisol Touraine pour 2020

La ministre de la Santé Marisol Touraine a présenté ce 4 juillet, dans les locaux d'une start-up parisienne, BePatient, les objectifs et la stratégie en matière d'e-santé pour 2020. Au programme : simplification des démarches administratives, renforcement de la sécurité et co-innovations.

Marisol Touraine a présenté quatre grands axes autour desquels se constituera la stratégie e-santé à mettre en œuvre d'ici l'horizon 2020 afin de faire de la France un pays compétitif en la matière.

Développer la médecine connectée

Le premier objectif de cette stratégie e-santé est le développement de la médecine connectée en France. Pour cela la ministre envisage la constitution d'un plan « big data » afin de « mieux comprendre les maladies, mieux accompagner les patients et mieux anticiper les crises sanitaires ».

Le développement de la médecine connectée passe aussi par la mise en place de règles et de terminologies communes pour structurer l'action des éditeurs de logiciels en santé. Il s‘agit aussi de créer un service en ligne pour que les patients puissent télécharger et visualiser toutes leurs données. « Dès 2017, tous les citoyens pourront, s'ils le souhaitent, créer en quelques clics leur dossier médical partagé » a déclaré Marisol Touraine.

Faciliter les démarches administratives

Dans un second temps il s'agira de faciliter les démarches administratives des patients, depuis l'admission au paiement des factures. Dans ce but une plateforme numérique verra le jour afin que les usagers puissent donner leur avis sur les sujets d'e-santé.

Inciter la co-innovation

Afin de développer la médecine connectée la ministre de la Santé entend inciter la co-innovation entre les professionnels de la santé, les chercheurs et les entreprises. Le lancement d'appels à projets devrait permettre « d'imaginer, en lien direct avec les utilisateurs, la médecine de demain (outils de télémédecine, applications de suivi des traitements, etc) ».

Renforcer la sécurité des systèmes d'information en santé

« La sécurité. J'en termine par là, mais c'est par là que tout commence » a déclaré la ministre en abordant le dernier point de sa stratégie. Elle souhaite mettre en place un plan d'action dans le but de sécuriser les systèmes d'information de santé.

Un conseil stratégique composé de représentants des usagers, des professionnels de santé et des institutions publiques se réunira dès cet autonome afin de mener la mise en place de cette stratégie. En janvier 2016 déjà Marisol Touraine avait annoncé le gonflement à 340 millions d'euros des fonds accordés à l'innovation de la santé pour soutenir les start-up françaises.