Covoiturage : Blablacar lance Blablalines, pour les petits trajets réguliers
un service de meilleurtaux.com

Covoiturage : Blablacar lance Blablalines, pour les petits trajets réguliers

Blablalines, la nouvelle application du leader du covoiturage Blablacar, permet à des passagers d'être covoiturés sur de courtes distances, comme le trajet domicile – travail. L’ambition de la société française est claire : étendre son secteur d’activité.

Blablacar Blablalines covoiturage courte distance

Vers une ouverture du marché

Depuis le 2 mai, il est possible de faire appel à l'application Blablalines, pour, par exemple, se rendre à son travail. Le leader, en France, du covoiturage longue distance veut donc imposer sa marque sur les trajets du quotidien et faire concurrence aux acteurs déjà installés. «L'arrivée de Blablacar sur ce secteur très difficile va ouvrir le marché » commente Julien Honnart, patron de WayzUp (plateforme de covoiturage courte distance). Deux sociétés s'étaient auparavant heurtées à ce marché, finissant au tribunal de commerce.

La création de « lignes virtuelles »

Pour permettre à son service de fonctionner, Blablacar veut mettre en place des lignes virtuelles. « Pour chaque demande, un passager se voit attribuer une ligne, c'est-à-dire un trajet entre un point de rendez-vous et un point de dépose au plus près de sa recherche. Les lignes sont automatiquement activées et proposées par la plate-forme dès qu'un volume suffisant de conducteurs effectuant le même trajet, dans les deux sens, est atteint » indique Blablacar.


Blablalines a mis en place deux lignes pilotes, une faisant Reims – Châlons-en-Champagne et l'autre faisant Toulouse – Montauban.

Un travail avec les collectivités territoriales

Blablacar a déclaré discuter avec les collectivités territoriales dans l'optique de proposer d'autres lignes. Mais cette idée ne vient pas de Blablacar, d'autres sociétés travaillent déjà sur cette idée, à l'instar d'iDVROOM sur la ligne Bourgoin – Jallieu – Lyon.

Transdev, elle, s'intéresse aux réseaux de transport en commun de Beauvais, d'Avignon et d'Auxerre. L'entreprise propose de mettre en place des lignes de covoiturage en lieu et place d'autobus, lesquels sont très difficiles à rentabiliser. D'autres acteurs préfèrent travailler par zone, car il est plus facile d'y trouver des conducteurs. WayzUp a par exemple déjà installé des lignes en Ile-de-France, à Lille et dans la Creuse. « Nous offrons près de 70 000 trajets chaque jour. Dans les faits, les entreprises de ces zones financent le service, tandis que les conducteurs et passagers partagent les frais du trajet. Aujourd'hui, nous sommes de plus en plus sollicités par les collectivités pour financer ce type d'opération » précise Julien Honnart.

Dans le courant du mois d'avril, le département de l'Essone s'est associé avec Karos afin de financer 50 000 places de covoiturage, iDVROOM, quant à elle, revendique 150 entreprises et collectivités territoriales partenaires.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (529 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €