Quelle assurance pour l'autopartage ?
un service de meilleurtaux.com

Quelle assurance pour l'autopartage ?

Question de Clément N. (Apt, 84)

Je compte utiliser les services de l'auto-partage, faut-il prévenir mon assureur ? Comment cela se passe-t-il en cas d'accident, voiture abîmée, etc. ? Merci.


La réponse de l'expert Marc Lambert

Bonjour Clément,

L'auto partage repose sur la mise à disposition d'un véhicule pendant une durée limitée pour un besoin ponctuel. L'utilisateur réserve le véhicule, en précisant l'endroit où il en prendra possession et celui où il souhaite le restituer. Il existe trois formes d'auto partage : celui organisé par une société qui met à disposition des particuliers sa flotte automobile, celui entre particuliers avec un intermédiaire qui met en relation des particuliers proposant leurs véhicules à d'autres particuliers qui souhaitent louer un véhicule et celui organisé entre particuliers sans intermédiaires


Dans les deux premiers cas, la location est organisée par une société. De ce fait, le contrat intègre une assurance. Votre coefficient réduction majoration ne sera pas impacté mais il faut se méfier des franchises qui peuvent être importantes.

Dans le cadre de l'auto partage organisé entre particuliers sans intermédiaire, c'est le contrat d'assurance du propriétaire du véhicule qui s'applique. Les contrats d'assurance ne sont pas adaptés à ce « système de prêt », c'est pourquoi il faut prévenir son assureur afin de souscrire aux garanties nécessaires pour couvrir le risque en cas de prêt.

Il est possible dans le contrat de faire figurer des conducteurs secondaires qui seront couverts par le contrat. Pour les conducteurs occasionnels ne figurant pas sur le contrat, il est conseillé de souscrire à la garantie « prêt volant », qui vous permettra de couvrir les dommages causés, en cas de sinistre, à votre véhicule. Il faut savoir que peu importe le conducteur auteur du sinistre, c'est toujours le coefficient réduction majoration du conducteur principal qui sera impacté.

Il est conseillé d'avertir votre assureur lorsque vous faites du covoiturage car en multipliant les passagers et les conducteurs, vous changez les risques garantis lors de la signature de votre contrat d'assurance auto. En effet, l'article L113-2 du code des assurances oblige l'assuré à répondre exactement aux questions posées par l'assureur lors de la souscription du contrat, et en cours de contrat à déclarer les circonstances nouvelles qui ont pour conséquence soit d'aggraver les risques, soit d'en créer de nouveaux.


De ce fait, il est conseillé de prévenir votre assureur afin de souscrire à toutes les garanties nécessaires pour vous prémunir un maximum en cas de sinistre. D'autant plus que si vous ne le faites pas, votre assureur pourrait refuser de prendre en charge les dommages en cas d'accident !

Bon à savoir : Il est possible de faire figurer plusieurs conducteurs sur le contrat d'assurance. Certaines compagnies d'assurance permettent à tous les conducteurs inscrits nominativement sur le contrat d'assurance de bénéficier d'un bonus/malus. Cette modalité est utilisée généralement pour le conjoint, voire les enfants. Le bonus/malus évolue ensuite en fonction des accidents responsables du véhicule, quel que soit le conducteur en cause. le sinistre d'un conducteur impacte le bonus/malus de tous les autres. 

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €