Succession à la mort d'un parent
un service de meilleurtaux.com

Succession à la mort d'un parent

Question de Dominique J. (Fréjus, 83)

Bonjour, Je viens de perdre mon père et je ne m'entends pas avec ma mère. Quels sont mes droits en tant qu'enfant issu de leur union ?

La réponse de l'expert Marie Vancassel

Bonjour Dominique,

Les successions sont régis par le droit commun c'est-à-dire le code civil. En présence d'un conjoint survivant, l'article 757 du code civil laisse le choix à ce dernier de recueillir soit un quart de la succession en pleine propriété, soit l'usufruit de la totalité des biens. Le reste de la succession étant à destination des descendants c'est-à-dire des enfants, petits-enfants, etc.


En résumé Dans votre cas, soit vous aurez les trois quarts de la succession en pleine propriété, soit vous disposerez de ce que l'on appelle l'abusus pour la totalité de la succession. Dans ce dernier cas, votre mère pourra utiliser les biens et en tirer les revenus, en revanche elle ne possédera pas la propriété donc elle ne pourra pas, par exemple, vendre les biens sans votre accord.

Bon à savoir : Dans le cadre d'un couple non marié, le concubin n'entre pas dans la succession sauf s'il y a un testament. De ce fait, ce sont les descendants qui recueillent la totalité de la succession car ils sont les premiers dans l'ordre des héritiers selon l'article 734 du code civil.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)