L'assurance viager

Question de Dominique (Poitiers, 86)

Bonjour, existe-il des produits d'assurance pour l'acheteur d'un immeuble en viager ? Par exemple si le vendeur vit pendant une période remarquablement longue ? Merci.

Existe-t-il des assurances pour les achats immobiliers en viager ?

L'achat d'un bien immobilier en viager peut être une opération parfois intéressante, mais elle peut aussi s'avérer coûteuse pour l'acheteur.

En effet, la vente en viager consiste à transformer une partie du prix de vente d'un bien en rentes mensuelles. Il peut s'agir d'un viager libre dans lequel l'acheteur (débirentier) a l'usage du bien, ou d'un viager occupé dans lequel le vendeur (crédirentier) conserve l'usage du logement jusqu'à la date de son décès. Ainsi, l'acheteur paiera une rente jusqu'au décès du vendeur dans les deux cas.


Certains des risques importants de cette opération sont que le vendeur vive durant de nombreuses années, ou encore que l'acheteur ne décède avant lui. Dans ce cas de figure, ce sont ses enfants qui devront s'acquitter du paiement de la rente.

L'assurance décès viager

La solution pour éviter ce cas de figure est de souscrire une assurance viager. Cette dernière existe effectivement et devra être souscrite au moment de la vente (même si certains assureurs proposent des dérogations).

La garantie décès prévoit que c'est l'assureur qui viendra payer les rentes au décès de l'assuré, se substituant ainsi à ce dernier, et évitant à ses héritiers de prendre en charge les paiements.

Le taux de la prime d'assurance décès est déterminé selon l'âge du souscripteur. Il est également déterminé par l'assureur en fonction du capital restant dû.

L'assurance longévité exceptionnelle

Il existe aussi la garantie longévité qui permettra la prise en charge des rentes par l'assureur à partir d'une date fixée contractuellement.

L'espérance de vie des personnes âgées augmente en permanence. Les progrès de la médecine permettent de vivre plus longtemps, le viager peut s'avérer risqué, souscrire cette assurance permet de limiter le risque.

Toutefois, à la date de prise en charge par la compagnie d'assurances, la rente n'est plus indexée. En clair, le débirentier peut accuser une perte de pouvoir d'achat si l'assureur lui verse une rente moindre.


Aussi, souscrire un contrat d'assurance longévité exceptionnelle peut, tout simplement, remettre en cause la vente en viager dans la mesure où le débirentier doit être informé de cette souscription.

L'assurance viager permet donc de se couvrir contre les risques que comporte cette opération. En effet, en cas de cessation de paiement des rentes, la vente viagère sera annulée et les primes déjà versées ne pourront pas être récupérées. Pour ce type de produit, le montant de la prime sera calculé en fonction du capital restant dû et de l'âge des acteurs de l'opération, notamment.

Comment souscrire une assurance décès en viager ?

La souscription d'une assurance pour vous protéger, si le vendeur décède tardivement ou en cas de décès prématuré du crédirentier (décès accidentel ou maladie), s'impose. Vérifiez bien les exclusions avant de souscrire, afin d'être certain que le versement d'un capital à vos bénéficiaires désignés sera bien effectué.

Vous pouvez comparer les offres en utilisant un comparateur d'assurances en ligne. L'objectif est de veiller à bénéficier des meilleures garanties au meilleur prix. Car, naturellement, au regard du risque à assurer, le montant de la cotisation d'assurance peut être élevé.

Les offres d'assurance sont diverses, chaque compagnie fixe librement ses tarifs pour assurer un capital pour vos bénéficiaires ou une rente pour le vendeur en viager.


Comparer permet de trouver l'offre proposant le meilleur rapport qualité/prix pour être bien assuré tout en respectant votre budget.

N'oubliez pas de souscrire une assurance obsèques en parallèle

Cet achat en viager ne doit pas vous faire oublier qu'il est nécessaire, même si cela n'est pas obligatoire, de souscrire une prévoyance obsèques. L'organisation des obsèques coûte cher. Si l'assurance décès viager permet à vos héritiers de ne pas assumer les rentes versées au crédirentier, assurez-vous qu'ils ne devront pas prendre en charge vos frais d'obsèques.

Toutes ces assurances ont pour vocation de protéger vos proches. Avec un capital garanti, ils pourront payer l'organisation de vos funérailles aux pompes funèbres sans s'inquiéter.

Quelle différence entre l'assurance décès et le contrat obsèques ?

L'assurance obsèques est un contrat dédié à la prise en charge des frais d'obsèques (cérémonie, inhumation, crémation, transport de corps, etc.). Le montant des cotisations est défini selon la durée du contrat et permet d'assurer un capital versé à vos bénéficiaires.

Vous pouvez choisir un contrat de prévoyance obsèques classique ou un contrat avec cotisation viagère. Ce dernier reprend le concept du viager. L'assureur détermine, selon votre espérance de vie et le montant du capital, le montant des cotisations versées. Cette fois, la cotisation mensuelle est payée jusqu'à votre décès, et non jusqu'à obtention du capital en cas de décès.


L'assurance décès, quant à elle, prévoit le versement d'un capital qui pourra être utilisé librement. Ce contrat de prévoyance décès permet d'obtenir un capital décès pour pallier la perte de revenus liée à votre décès. Cela est donc différent des contrats obsèques qui ne peuvent être utilisés que pour régler les prestations funéraires de l'entreprise de pompes funèbres.

Convention obsèques, contrat d'assurance décès dans le cadre de l'achat en viager, assurance en cas de décès pour verser un capital à vos héritiers, quelle que soit l'assurance dont vous avez besoin, un comparatif s'impose pour être certain de payer le meilleur prix selon les garanties souscrites.