Contribution financière remplacement auto

Question de Bruno (Biaches, 80)

J'ai accidenté un véhicule tiers qualifié en épave par l'expert. La victime me demande une contribution financière à l'achat d'un nouveau véhicule, est-ce légal ? Une nouvelle expertise est-elle possible ? Merci bien.

Voiture épave et indemnisation : la réponse de notre expert

Si la première expertise faite par l’assureur a qualifié le véhicule de la victime comme « véhicule techniquement irréparable » (VTI), il est possible d’effectuer une contre-expertise par un expert que vous aurez choisi vous-même. Les frais engagés pour cette seconde expertise sont à votre charge, à moins que votre contrat d'assurance auto ne prévoit la prise en charge partielle ou totale de ces frais


Il faut savoir que le montant d’indemnisation est basé sur la valeur de remplacement à dire d’expert (ou valeur avant sinistre). Cette valeur vise à indemniser la victime selon la valeur de son véhicule avant le sinistre. Il est fort probable que l’expert ait estimé que le coût de réparation était supérieur à la valeur vénale du véhicule. C'est pourquoi il a décidé de le qualifier d'épave.

De plus, concernant la demande de la victime, vous n’êtes nullement tenus d’apporter une contribution financière à l’égard de la victime. Dans tous les cas, l’indemnisation se fera par le biais de vos assureurs respectifs. Vous pouvez l’inviter à se rapprocher de sa compagnie d’assurance pour obtenir d’avantages d’informations sur le montant de cette indemnisation.