Le 1er janvier 2016, la garantie Visale est venue remplacer la garantie des risques locatifs (GRL). Elle s'adresse à la fois aux propriétaires et aux locataires, les premiers étant assurés d'être payés, les seconds offrant une garantie rassurante aux bailleurs pour trouver un logement. Comment bénéficier de l'assurance Visale ? Que faire si vous n'êtes pas éligible ? On vous dit tout.

Les personnes éligibles à la garantie Visale

Tous les locataires ne sont pas éligibles. L'objectif de la garantie Visale est de venir aider les jeunes et les personnes ne présentant pas un profil très favorable à mieux accéder au logement. Pour être éligible à la garantie Visale, vous devez :

  • être âgé de 30 ans ou moins ;
  • avoir plus de 30 ans et :
  • être salarié dans le privé avec un salaire mensuel net inférieur ou égal à 1 500 € ;
  • ou être salarié du secteur privé en mutation professionnelle, avec un CDI en période d'essai, un CDD de moins de 6 mois ou une promesse d'embauche ;
  • faire l'objet d'un bail mobilité de 1 à 10 mois.

Les logements éligibles à la garantie Visale

Tous les propriétaires ne peuvent bénéficier de cette garantie. Les conditions sont les suivantes :

  • le logement doit être la résidence principale du locataire (sauf bail mobilité) ;
  • le logement est vide ou meublé. Il peut s'agir d'un foyer-logement ou d'une résidence étudiante ou universitaire pour les jeunes de 18 à 30 ans ;
  • le logement est conforme au Règlement Sanitaire Départemental et est décent ;
  • le bien est privé et non conventionné ;
  • le bien se situe sur le territoire français ;
  • le logement peut être conventionné APL dans le parc social pour les étudiants et alternants ;
  • le bail doit être conforme à la loi du 5 juillet 1989 ;
  • le loyer charges incluses ne peut excéder 1 300 € en province et 1 500 € à Paris ;
  • le bail doit être signé après obtention du contrat de cautionnement Visale ;
  • le bail ne peut être couvert par une autre assurance ou caution d'une personne physique ;
  • le bail ne peut être conclu avec un membre de la famille.

Les avantages de la garantie Visale pour les locataires et les propriétaires-bailleurs

La garantie Visale est une solution qui s'adresse à la fois aux locataires et aux propriétaires afin de faciliter l'accès au logement pour les premiers et de rassurer les seconds.


Les avantages de la garantie Visale pour le locataire

Les locataires n'ont pas toujours la possibilité de présenter des revenus suffisants pour rassurer un bailleur. Ils ne peuvent pas non plus systématiquement présenter un garant en cas de défaut de paiement du loyer. La garantie Visale vient prendre en charge, pour eux, les loyers impayés. Cela permet de rassurer le propriétaire et, ainsi, de trouver plus facilement un logement.

Les avantages de la garantie Visale pour le propriétaire

Lorsque vous réalisez un investissement locatif, celui-ci est, la plupart du temps, lié à un crédit immobilier. Lorsque cela n'est plus le cas, vous comptez sur les revenus locatifs pour bénéficier d'un complément de revenus. Lorsque le locataire ne paie pas son loyer, les conséquences financières peuvent être importantes. La garantie Visale, qui fait suite à la garantie des risques locatifs depuis 2016, permet, elle aussi, de vous assurer contre les risques locatifs. Si votre locataire est un mauvais payeur, les loyers sont pris en charge par la garantie Visale.

Mais ce n'est pas tout. La garantie Visale va plus loin, puisqu'elle vous protège contre les dégradations locatives. Si votre locataire est responsable de dégradations importantes, les frais de remise en état sont, en partie, pris en charge par cette garantie Visale.


Comment fonctionne la garantie Visale ?

La garantie Visale couvre les loyers impayés sur toute la durée du bail, ainsi que les dégradations éventuelles dans une certaine mesure :

  • dans le parc locatif privé, la garantie Visale garantit 36 impayés de loyers et charges ;
  • dans le parc locatif public, la garantie Visale garantit 9 impayés de loyers et charges ;
  • les dégradations sont garanties dans la limite de 2 mois de loyers et charges.

Les dégradations sont couvertes, hors frais de remise en état du mobilier. D'autre part, les dégradations doivent être constatées en comparant l'état des lieux d'entrée avec l'état des lieux de sortie. C'est pourquoi il est primordial d'être très attentif au moment de réaliser l'état des lieux et de bien noter chaque élément pour définir la responsabilité de chacun.

Vous n'êtes pas éligible : comment vous protéger en tant que propriétaire ?

Vous l'aurez compris, des critères d'éligibilité ont été mis en place. Si vous ne pouvez bénéficier de la garantie Visale, vous devez trouver une autre solution pour protéger votre investissement locatif en cas de loyers impayés.

Il existe des assurances à souscrire indépendamment en tant que propriétaire non-occupant (PNO). Ces assurances permettent, notamment, de bénéficier d'une assurance habitation qui vient compléter l'assurance souscrite par les locataires. Elle s'impose en cas de vacance locative pour protéger le logement lorsqu'il est inoccupé contre les risques divers tels que l'incendie, le cambriolage, ou encore le dégât des eaux. À ces garanties, vous pouvez ajouter un contrat d'assurance pour les loyers impayés et les dégradations. Cela vous permet d'obtenir une couverture complète et rassurante.


Le prix de la garantie loyers impayés est généralement déterminé selon un pourcentage du montant du loyer.

Ce pourcentage étant différent selon les assureurs, il est plus que conseillé de comparer les offres. Avec notre comparateur d'assurances, vous pouvez trouver une protection financière efficace en cas de défaut de paiement. L'objectif est d'assurer vos revenus fonciers tout en veillant à respecter votre budget mensuel et la rentabilité de votre investissement immobilier.

Si vous trouvez une assurance loyer impayé moins chère que celle que vous aviez actuellement, sachez que vous pouvez résilier à l'échéance en respectant un préavis de 2 mois.