Assurance-vie : charge de la preuve de la qualité de bénéficiaire

Lors de la souscription d’un contrat d’assurance-vie en cas de décès, l’assuré est tenu de désigner le bénéficiaire du capital garanti. Tant que celui-ci n’a pas formellement accepté la désignation, le souscripteur peut, à tout moment, changer de bénéficiaire. Dans une décision du 08 juin 2017, la Cour de Cassation vient établir sur qui repose la charge de la preuve de la qualité de bénéficiaire en cas de changement allégué de bénéficiaire.

changement bénéficiaire assurance-vie preuve

Une demande de substitution introuvable

En l'espèce, suite à l'adhésion en Août 1996 à un contrat d'assurance-vie proposé par sa banque, un particulier désigne sa sœur comme bénéficiaire du capital. A son décès en décembre 2011, sa nièce se rapproche de la compagnie d'assurance et exige que lui soit versé le capital garanti.

A cet effet, elle invoque un courrier recommandé avec accusé de réception que son oncle, l'assuré, aurait envoyé le 25/08/2011 à son assureur afin que soit modifiée la clause de désignation du bénéficiaire de l'assurance-vie à son profit. La compagnie d'assurance, quant à elle, affirme ne pas retrouver ledit courrier et refuse donc de verser le capital à la nièce de l'assuré.

OFFRES DU MOMENT
Avis
Caractéristiques
Distribué par

Assurance vie Meilleurtaux

Boost Fonds € à 4,60%*
Versement Initial 1000€
Distribué par
Notre avis:
4,6/5

Une gestion confiée à des professionnels de l'assurance vie, sans frais de mandat supplémentaires. *Objectifs sur le fonds €

En savoir plus sur ce contrat

Perf fonds €

2,00% à 4,12%

voir l'offre >
Distribué par

Liberté Vie

Jusqu'à 2000 € offerts*
Versement Initial 500€
Distribué par
Notre avis:
4/5

Les conseils de Marc Fiorentino et de son comité d'investissement et l'accès au plus large choix de supports financiers (fonds en euros, immobilier, actions, ETF...) dans les meilleures conditions

En savoir plus sur ce contrat

Perf fonds €

2,30%

voir l'offre >
Distribué par

Placement Vie

Versement Initial 100€
Distribué par
Notre avis:
4/5

Le contrat adapté aux épargnants prudents, accessible dès 100€

En savoir plus sur ce contrat

Perf fonds €

2,10%

voir l'offre >
Distribué par

Goodvie

Jusqu'à 1000€ offerts*
Versement Initial 1000€
Distribué par
Notre avis:
4/5

Un contrat original, disponible uniquement en gestion pilotée. Aucuns frais de versement ni d'arbitrage.

En savoir plus sur ce contrat

Perf fonds €

1,35% à 4,12%

voir l'offre >
Distribué par

Fortuneo Vie

Jusqu'à 300€ offerts*
Versement Initial 100€
Distribué par
Notre avis:
4/5

Ticket d'entrée à 100 euros seulement, moins de 250 UC pour plus de simplicité

En savoir plus sur ce contrat

Perf fonds €

1,8% à 2,10%

voir l'offre >
Distribué par

Monabanq Vie Premium

Jusqu'à 300€ offerts*
Versement Initial 1000€
Distribué par
Notre avis:
4/5

Ticket d'entrée très abordable, investissement possible en 100% fond euros, retrait en 72h max

En savoir plus sur ce contrat

Perf fonds €

1,3% à 4,12%

voir l'offre >
Distribué par

Assurance Vie Ramify

500€ de frais offerts*
Versement Initial 1000€
Distribué par
Notre avis:
3/5

Placement éthique et responsable ; gestion pilotée à frais réduits

En savoir plus sur ce contrat

Perf fonds €

2,40%

voir l'offre >
Distribué par

Yomoni Vie

Jusqu'à 500€ offerts*
Versement Initial 1000€
Distribué par
Notre avis:
3/5

Contrat innovant en gestion sous mandat investie à 100% en ETF, avec des performances élevées

En savoir plus sur ce contrat

Perf fonds €

1,8% à 2,10%

voir l'offre >

Elle va alors assigner la compagnie en paiement du capital et au versement de dommages et intérêts pour le préjudice subi. La Cour d'appel rejette sa demande. Elle précise que la personne qui se dit bénéficiaire d'un contrat d'assurance-vie doit pouvoir le prouver ainsi que le changement de bénéficiaire invoqué. Ce n'est pas à l'assureur d'apporter la preuve du contenu dudit courrier. La nièce se pourvoit en cassation estimant que c'est à la compagnie d'assurance d'apporter une preuve qu'elle est censée être seule à détenir.

Celui qui invoque la qualité de bénéficiaire doit en apporter la preuve

Dans un arrêt du 8 juin 2017 (n° 16-20.641), la deuxième Chambre civile de la Cour de Cassation rejette la demande de la nièce et confirme le raisonnement de la Cour d'appel. Malgré le fait qu'il existe effectivement une faute de la part de l'assureur dans la gestion du courrier manquant dont il avait accusé réception puis perdu, la charge de la preuve du contenu éventuel dudit courrier repose sur la personne qui invoque une modification à son profit.

« C'est à bon droit que la cour d'appel a retenu qu'il appartenait à Mme Y... de prouver la volonté du défunt de la désigner comme bénéficiaire de l'assurance-vie, peu important la perte par l'assureur de la lettre du 25 août 2011 par laquelle Jean X... aurait manifesté auprès de ce dernier son intention d'un changement de bénéficiaire. ».