Protégez-vous, vous et votre famille, avec la garantie accidents de la vie !

Les diverses assurances couvrent rarement les accidents de la vie de tous les jours. Certes, Assurance Maladie et complémentaires santé prennent en charge les soins, mais que se passe-t-il en cas d'invalidité et en cas de décès ? Comment faire pour compenser la perte de revenus induite, pour conserver son confort de vie et assurer celui de ses enfants par exemple ? C'est pour cela qu'a été créée la garantie accidents de la vie (GAV).

La GAV couvre toute personne, couple ou famille, quelle que soit sa structure, dans les cas d'accidents de la vie courante causés par soi-même ou par un tiers non identifié. Il s'agit des accidents domestiques comme une brûlure, une chute, un accident de bricolage, des accidents survenus dans le cadre du sport ou des voyages, d'une catastrophe naturelle, d'un attentat ou encore d'une agression ou d'un accident médical. Elle complète l'assurance décès en cas de disparition soudaine de l'assuré.


Les exclusions de la garantie des accidents de la vie

Les accidents de voiture ou les accidents de travail ne sont pas couverts, car pris en charge par d'autres assurances. En effet, dans le premier cas, c'est votre assurance auto ou celle du tiers responsable qui prendra en charge votre indemnisation. Si vous avez un accident du travail, cette fois, c'est l'assurance de votre employeur qui sera déclenchée.

Mais ce n'est pas tout. En effet, il existe aujourd'hui un certain nombre d'exclusions qui ne permettent pas de bénéficier de la GAV. C'est le cas notamment des sports dangereux. Toutefois, certaines compagnies d'assurance acceptent, aujourd'hui, de les prendre en charge. La question est en revanche de savoir ce qu'est un sport dangereux. De manière générale, les sports exclus de la garantie des accidents de la vie sont :

  • le parachutisme ;
  • les sports automobiles ;
  • le saut à l'élastique ;
  • l'ULM ou le deltaplane ;
  • la spéléologie ;
  • la plongée sous-marine ;
  • etc.

En utilisant un comparateur de garantie des accidents de la vie, veillez à bien lire les contrats avant de signer, chaque assureur pouvant librement déterminer les exclusions.

En plus de l'indemnité, les assureurs proposent généralement un service d'assistance en cas d'accidents de la vie privée : prise en charge des services à domicile comme l'aide-ménagère, la garde d'enfants ou encore le portage de repas à domicile. Si votre enfant ne peut se rendre à l'école, il est même possible qu'il bénéficie d'un soutien scolaire le temps de trouver une solution. L'adaptation du domicile au handicap peut aussi être prise en charge par l'assureur.


Y a-t-il un âge pour souscrire une garantie des accidents de la vie ?

Cette garantie, rappelons-le, intervient dans les cas suivants :

  • accidents domestiques ;
  • accidents dans le cadre d'un loisir ;
  • catastrophe naturelle ou technologique ;
  • accidents médicaux ;
  • agressions ou attenants.

Ainsi, tout le monde est concerné par cette garantie, il est donc intéressant de la souscrire le plus tôt possible. En revanche, il peut exister, selon les compagnies d'assurance, un âge limite de souscription, globalement entre 55 et 75 ans. Comparez bien les GAV afin de déterminer celle qui correspond à votre profil.

À quel moment est-on indemnisé ?

Eh bien, là encore, tout va dépendre de la garantie des accidents de la vie que vous aurez choisie après avoir consulté notre comparateur de garantie des accidents de la vie. Certains déclenchent une indemnisation dès 1 % d'invalidité, d'autres ne vous prennent en charge que si votre taux d'incapacité permanente partielle est de 30 %. Naturellement, ces pourcentages sont particulièrement flous pour des personnes qui ne sont pas expertes de l'assurance. Voici donc un tableau qui vous permet de matérialiser le degré d'invalidité selon le problème rencontré. La liste est loin d'être exhaustive tant le nombre de handicaps est important.

InvaliditéTaux d'IPP
Amputation d'un pied30 %
Perte des deux membres inférieurs100 %
Amputation de la main70 % pour la dominante, 60 % pour la non dominante
Rupture du tendon d'Achille non réparée30 %
Syndrome parkinsonien léger10 à 20 %
Épilepsie mal contrôlée30 à 70 %
Cécité100 %
Amputation de la langue80 %

Cette liste vous permet d'avoir une vision plus concrète de l'impact d'un handicap sur le taux d'IPP et donc, sur l'indemnisation.

GAV : quelle indemnisation ?

C'est sans conteste la question la plus complexe à traiter. De fait, cela dépend des formules souscrites, des plafonds d'indemnisation déterminés par la compagnie d‘assurance, etc. Ainsi, seul un comparateur de garantie des accidents de la vie pourra vous donner des montants précis selon la nature de l'accident et des séquelles de celui-ci. S'il n'est pas possible de déterminer un montant moyen, il est toutefois possible de lister certaines garanties proposées :

  • rente annuelle invalidité ;
  • rente éducation ;
  • frais d'obsèques ;
  • capital conjoint ;
  • assistance psychologique ;
  • assistance à domicile ;
  • etc.

Un comparateur de garantie des accidents de la vie

Nombreux sont les assureurs qui proposent la garantie accidents de la vie, mais tous ne proposent pas les mêmes tarifs ainsi que les mêmes plafonds de remboursement. Comparer tarifs et options grâce à un comparateur d'assurance en ligne vous permettra de faire le tri ! Cela semble essentiel dans la mesure où chacun peut offrir des garanties totalement différentes. De fait, certains offrent plusieurs formules qu'il faut également comparer entre elles afin de déterminer la protection la mieux adaptée en termes de couverture et de prix.

Prenez le temps d'utiliser notre comparateur de garantie des accidents de la vie afin de faire le bon choix, la GAV est une assurance incontournable qui pourrait changer votre vie en cas d'accident de la vie.