L’assurance escalade

Avec ses nombreux massifs, la France compte de nombreux sites naturels d’escalade. Plus de 200 salles permettent de s’initier ou de se perfectionner aux techniques de ce sport exigeant. Selon une étude de l’université de Strasbourg, la France compterait 1.330.660 grimpeurs dont 613.083 pratiquants en salle. Si l’escalade en montagne, dite outdoor, offre un rapport à la nature hors du commun, elle comporte des risques que tout pratiquant doit prendre en compte. Différents en salles de blocs, les risques ne sont pas pour autant absents ! La souscription d’une assurance escalade s’avère indispensable !

Assurance escalade

Qu'est-ce que l'escalade ?

Qu'on l'appelle grimpe ou varappe, l'escalade est un sport visant à progresser le long d'une paroi pour atteindre le sommet d'une montagne ou d'une structure artificielle (bloc). Cette progression s'effectue avec ou sans matériel le long de voie aménagée ou non. La grimpe se pratique sous différentes formes aujourd'hui depuis l'ascension de murs d'escalade en salle jusqu'à celle des plus hauts sommets du monde.

Pourquoi s'assurer lorsqu'on fait de l'escalade ?

L'escalade est considérée comme un sport à risques et même comme un sport extrême. À ce titre, sa pratique figure dans les exclusions de garanties des assurances courantes (responsabilité civile, assurance emprunteur, assurance habitation, garanties des cartes bancaires et mutuelles). Concrètement, ces assurances ne prendront pas en charge un sinistre survenu au cours d'une session d'escalade, laissant le grimpeur démuni face à des frais pouvant être importants.


Que se passe-t-il en cas d'accident ?

L'escalade comporte de multiples risques allant de la chute de pierre, l'avalanche ou le dévissage. Les conséquences corporelles vont de la simple entorse au décès. Lorsque vous pratiquez l'escalade à l'étranger ou même dans une commune faisant appel à une société privée de secours héliportés, les conséquences financières peuvent être lourdes. La loi autorise la commune à exiger le remboursement des dépenses engagées. Les frais de recherche et de sauvetage en montagne se chiffrent à plusieurs milliers d'euros. Selon le lieu de l'accident et la gravité des blessures, l'accidenté peut avoir à supporter des frais de rapatriement et de soins importants. Face à ces réalités, il est recommandé aux grimpeurs de souscrire une assurance escalade couvrant les risques spécifiques à leur sport-passion.

Les garanties d'une assurance escalade

Pour vous offrir une couverture optimale, une assurance escalade doit comporter :

  • Une assurance en responsabilité civile ;
  • Une garantie individuelle accident pour couvrir les frais d'hospitalisation et de soins ;
  • Une garantie frais de recherche et sauvetage incluant l'intervention héliportée ;
  • Une garantie rapatriement chez vous ou vers un établissement de santé proche de votre domicile ;
  • Une garantie contre le vol ou la destruction de votre matériel ;
  • Une garantie annulation voyage ou stage ;
  • Un capital prévoyance en cas d'invalidité pour vous-même ou de décès pour vos ayants droit.

Les types d'assurance possibles

Au moment de choisir votre assurance escalade, plusieurs options s'offrent à vous :

  • Le passeport montagne : proposé par la Fédération Nationale pour le Développement des Sports et du Tourisme en Montagne, il a l'avantage d'être valable dans le monde entier. Attention, s'il est très abordable, l'étendue de ses garanties est peu élevée.
  • L'assurance de la Fédération de la Montagne et de l'Escalade (FFME) : cette assurance est incluse dans la licence de cette fédération. Elle a l'avantage de vous couvrir pour les activités organisées par le FFME, mais aussi pour celles pratiquées à titre individuel. Attention, à l'étranger, elle couvre uniquement les sessions organisées par le FFME.
  • L'assurance de la Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne (FFCAM) : elle aussi incluse dans la licence, elle est valable seulement dans les pays de l'Union européenne, en Suisse et en Andorre. Il vous faut payer une extension de garantie pour être couvert dans le monde entier.
  • Les assurances escalade des assureurs privés : ces assurances ont l'avantage d'être multiples, concurrentielles et modulables selon vos besoins. Elles vous donnent la possibilité de souscrire un contrat taillé sur mesure pour vous. Une assurance alpinisme trekking vous protégera, par exemple, dans toutes les phases de votre pratique en montagne.

Le cas de l'escalade en salle

Les accidents ne concernent pas uniquement la pratique de l'escalade en montagne. Selon une étude du CNRS, 582 accidents ont été recensés en salle entre le 1er septembre 2021 et le 28 février 2022. 51,2 % des blessés ont fait l'objet d'une immobilisation temporaire et 11,3 % ont dû passer par le bloc opératoire. L'escalade en salle de blocs n'est pas exempte de risques pour vous-même et pour les autres. Vous avez tout intérêt à vous rapprocher d'un assureur pour être certain de vous protéger des conséquences d'un accident subi ou responsable !

Comme toujours en matière d'assurance, sachez faire jouer la concurrence pour obtenir les devis d'assurance sport les plus intéressants. Spécialiste de la comparaison en ligne, Lecomparateurassurance.com soumet votre demande d'assurance escalade à des dizaines d'assureurs partenaires en quelques instants. Depuis votre écran, vous obtenez la liste des devis les plus compétitifs et vous souscrivez à une assurance escalade adaptée à votre pratique de ce sport en montagne comme en salle de blocs !