Les différents niveaux de pratique du parachutisme

Le parachutisme est une pratique à risque, quelle que soit la manière dont vous sautez. Vous pouvez envisager un baptême de parachute pour vivre une nouvelle expérience et vivre des sensations fortes. Ce premier saut en parachute sera peut-être le dernier. Vous effectuerez alors, avec un moniteur, un saut en tandem pour découvrir cette pratique sportive et réaliser un saut en toute sécurité. Vous pouvez aussi envisager un stage de parachutisme pour apprendre la chute libre et devenir, à terme, un parachutiste plus confirmé. Vous souhaitez en faire votre métier ? Cette fois, orientez-vous vers une école de parachutisme qui vous permettra d'apprendre tout l'univers du parachutisme, du simulateur de chute libre à la précision d'atterrissage en passant par la maîtrise du moment de l'ouverture du parachute durant la chute et le pliage.


Quel que soit votre niveau, ce sport, dédié aux amateurs d'adrénaline et de sensations uniques, présente de véritables risques. Débutants et parachutistes expérimentés ne sont pas à l'abri d'une chute mortelle ou d'une blessure lourde.

C'est pourquoi une assurance sport s'impose, même lorsque vous voulez offrir un saut en parachute.

Les règles pour le saut en parachute des mineurs

Vous avez offert un coffret-cadeau saut en parachute à votre enfant ? Sachez qu'une autorisation parentale est nécessaire pour les mineurs. Pour que votre enfant profite d'un saut en bord de mer au Mont-Saint-Michel, sur l'île de Ré, à Saint-Tropez ou en Nouvelle-Zélande, qu'importe, aucun mineur ne peut se passer d'une autorisation parentale. De plus, si vous souhaitez offrir un saut en chute libre à votre enfant, vous devez attester de sa bonne santé.

Un certificat médical de non-contre-indication peut être demandé pour les baptêmes.

En revanche, aucune autorisation ne sera nécessaire si vous souhaitez offrir un cadeau à un adulte pour un anniversaire, un Noël ou pour un enterrement de vie de garçon ou un enterrement de vie de jeune fille.

Assurez-vous que la personne à qui vous offrez ce cadeau original n'a pas le vertige. Ces quelques secondes de chute pourraient être un moment inoubliable dans le mauvais sens du terme.


L'assurance parachutisme est-elle obligatoire ?

Non, l'assurance n'est pas obligatoire pour sauter en parachute. Toutefois, l'assurance responsabilité civile est incluse avec les licences de parachutisme. La garantie responsabilité civile permet de prendre en charge les dommages corporels, ainsi que les dommages matériels causés à un tiers.

Toutefois, au regard du risque d'une descente en parachute, mieux vaut souscrire des garanties complémentaires.

Les garanties de l'assurance parachutisme

Si vous êtes dans une école de parachutisme ou si vous êtes licencié d'un club de parachutisme, au-delà de la garantie responsabilité civile, vous pouvez opter pour des garanties optionnelles. Si le risque est plus limité avec le saut en parachute tandem accompagné d'un moniteur expérimenté, les premiers sauts en solo peuvent engendrer des blessures au moment d'atterrir.

Avant de faire le grand saut, souscrivez des garanties protectrices telles que :

  • l'assistance rapatriement ;
  • l'individuelle accident ;
  • la garantie tous risques matériels si vous endommagez les parachutes.

L'individuelle accident est une garantie indispensable que vous pouvez souscrire via la Fédération française de parachutisme ou de manière individuelle. Elle s'applique en cas de décès, d'incapacité temporaire de travail ou d'invalidité totale ou partielle dont le niveau est déterminé par un certificat médical. Cette assurance permet de bénéficier d'indemnités journalières ou d'un capital selon la situation.


Pratique du parachutisme et assurance de prêt immobilier

Si vous vous rendez de manière exceptionnelle sur un aérodrome et sautez avec un instructeur parce que vous avez eu un bon cadeau, vous pouvez légitimement vous dire qu'effectuer un saut n'aura pas d'impact. Et pourtant, la plupart des assurances de crédit immobilier excluent le parachutisme et autres sports permettant de découvrir des sensations fortes et uniques. Le risque est donc réel.

Si vous avez un brevet de parachutisme et que le nombre de sauts devient important, vous devez déclarer cette activité à votre compagnie d'assurances. Il en va de même si vous êtes parachutiste professionnel. Selon votre assureur et votre contrat, soit le parachutisme sportif ou professionnel sera exclu du contrat, soit il fera l'objet d'une surprime au regard du risque encouru en sautant.

Le coût d'une assurance parachutisme

Vivre une expérience unique a un coût naturellement. Celui-ci sera déterminé par différents éléments :

  • aller faire un saut en parachute de temps avec des moniteurs vous coûtera moins cher que pour un parachutiste professionnel ou licencié ;
  • le montant de l'indemnité journalière en cas d'ITT ;
  • le capital en cas d'invalidité ou de décès ;
  • le nombre de jours d'indemnisation pour une incapacité de travail ;
  • les garanties souscrites.

Comparer pour être bien assuré pour vos sauts en parachute

Avant de vous rendre dans un centre de parachutisme, comparez les assurances pour trouver la garantie qui vous permettra d'être parfaitement couvert si vous avez envie de découvrir les sensations d'un saut dans le vide.

Si vous pratiquez le parachutisme de manière régulière, comparer les offres d'assurance de prêt immobilier s'impose. Si des compagnies d'assurances acceptent de couvrir votre activité, choisissez celle qui imposera la surprime la plus faible pour faire des économies.