Un auto-entrepreneur est-il obligé de s'assurer ?

Lors de la création d'une entreprise, l'obligation d'assurance est notamment liée à l'activité exercée. En effet, seules les professions réglementées ont une obligation de souscrire un contrat d'assurance professionnelle. C'est le cas des activités suivantes :

  • Agent immobilier ;
  • Architecte ;
  • Artiste-auteur ;
  • Auto-école ;
  • Bar, café ;
  • Débitant de tabac ;
  • Boulanger, pâtissier ;
  • Coiffeur en salon ou à domicile ;
  • Chambre d'hôtes ;
  • Déménageur ;
  • Entretien ou réparation de véhicules ;
  • Formateur indépendant ;
  • Institut de beauté ;
  • Opticien ;
  • Plombier ;
  • Restauration rapide / vente à emporter ;
  • Services à la personne ;
  • Santé ;
  • Tatouage-perçage ;
  • VTC.

Bon à savoir : si vous êtes contraint de souscrire une assurance pour votre activité professionnelle en auto-entreprise, sachez que vous devez faire apparaître sur vos devis et factures le type de contrat, les coordonnées de l'assureur ainsi que les garanties.


Quelle assurance obligatoire pour les auto-entrepreneurs ?

Si vous exercez une profession réglementée, vous devez souscrire un contrat d'assurance responsabilité civile professionnelle (RCP ou RC Pro). Si, en cas de sinistre, votre responsabilité professionnelle est engagée, cette assurance responsabilité professionnelle vous permet d'être couvert par votre compagnie d'assurance. C'est elle qui procède à l'indemnisation avec une prise en charge des dommages matériels ainsi que des dommages corporels que vous pourriez causer. Par exemple, en tant que plombier, si vous renversez un objet dans la cuisine de votre client, vous bénéficiez d'une prise en charge de l'assureur. Si, en tant que couvreur, votre échelle tombe sur une voiture, il en va de même. Si vous vous déplacez avec une échelle dans la main et que vous blessez quelqu'un, là encore, les dommages causés sont couverts par votre assurance RC. Les dommages immatériels peuvent, eux aussi, être couverts. Vous êtes réparateur informatique et perdez les données de votre client, ce qui a des conséquences lourdes pour lui, votre assurance professionnelle vous couvre contre les conséquences financières de cette erreur.

Les autres assurances à souscrire avec le statut auto-entrepreneur

Ce n'est pas réellement le statut, mais votre profession qui peut fixer les règles en matière d'assurance.

  • Si vous êtes professionnel du bâtiment, vous devez souscrire une assurance : la décennale auto-entrepreneur. Elle fait partie des différentes assurances qui couvrent les propriétaires pour les vices et malfaçons dont un artisan serait jugé responsable. La garantie décennale couvre l'auto-entrepreneur durant 10 ans.
  • Si vous avez un cabinet ou des bureaux, une assurance multirisque s'impose. Obligatoire si vous êtes locataire des lieux, la multirisque professionnelle peut vous protéger en cas de sinistre dans vos locaux (incendie, dégât des eaux, inondation, explosion, dommages électriques, etc.).
  • Si vous avez une voiture ou un utilitaire que vous utilisez dans le cadre de votre activité professionnelle, l'assurance auto est obligatoire. Vous devez, a minima, souscrire une garantie responsabilité civile, libre à vous ensuite de choisir une multirisque (que l'on nomme tous risques en matière d'assurance automobile).
  • La protection juridique s'adresse à tous. Elle permet d'être couvert par les assureurs en cas de litige avec un client ou un fournisseur. Elle peut être incluse dans le contrat de RC professionnelle. Selon le niveau de garantie, elle peut vous accompagner dans le règlement à l'amiable d'un conflit ou vous aider financièrement en cas d'action en justice afin de prendre en charge vos frais d'avocat.
  • La garantie perte d'exploitation : si un sinistre vous empêche de travailler, cette assurance vous propose une aide financière.
  • La responsabilité civile exploitation (RCE) : elle vient vous couvrir pour tous les sinistres liés à votre activité, mais en dehors de son exercice. Par exemple, un client se blesse en entrant dans votre bureau, c'est la RC exploitation qui intervient.

Quel est le coût de votre assurance professionnelle pour auto-entrepreneur ?

Le montant de la cotisation va dépendre de l'assurance. Pour une garantie responsabilité civile professionnelle, la compagnie d'assurance va prendre en considération les éléments suivants :

  • Votre activité ;
  • Votre chiffre d'affaires ;
  • Votre expérience ;
  • Le niveau des garanties et les plafonds d'indemnisation ;
  • Le niveau des franchises ;
  • Etc.

Pour votre assurance auto professionnelle, les compagnies d'assurance s'appuient, cette fois, sur d'autres éléments, tels que les caractéristiques du véhicule, votre profil de conducteur, la date de première mise en circulation ou encore les garanties.

En clair, pour connaître véritablement le montant de la prime d'assurance auto-entrepreneur, nous vous invitons à faire une simulation en ligne. En indiquant vos propres données, vous obtiendrez un prix correspondant à votre besoin pour mieux anticiper votre budget assurance.


Comment trouver la meilleure assurance professionnelle pour un auto-entrepreneur ?

Avant toute souscription d'un contrat d'assurance pro, nous vous invitons à comparer les offres grâce à notre comparateur en ligne. Simple, rapide, gratuit et sans engagement, il vous permet d'étudier les offres de différents assureurs et ainsi d'être certain de choisir le meilleur contrat. La meilleure assurance pour un auto-entrepreneur est celle qui saura le couvrir dans son activité et limiter tous les risques tout en préservant son budget. Ce dernier point est important dans la mesure où un auto-entrepreneur ne peut déduire de charges de son chiffre d'affaires. Chaque dépense est donc importante, elle ne peut réduire l'imposition finale.

Remplissez un formulaire, comparez les garanties puis faites un comparatif des prix. Il ne vous reste plus qu'à souscrire en ligne ou entrer en contact avec un conseiller pour être couvert et lancer votre activité.