La responsabilité civile professionnelle est-elle obligatoire pour un architecte ?

Selon l'article 16 de la loi du 3 janvier 1977, l'architecte doit obligatoirement souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle. En tant que profession réglementée, l'architecture est particulièrement encadrée, l'architecte ne peut se soustraire à cette obligation. Sans attestation d'assurance RC Pro, il ne peut être inscrit à l'Ordre des Architectes. Cette assurance n'est pas uniquement imposée au début de son activité. Il doit chaque année, au 31 mars, communiquer une nouvelle attestation de responsabilité civile professionnelle au Conseil régional de l'Ordre des architectes.

Une assurance décennale également obligatoire

C'est cette fois la loi Spinetta du 4 janvier 1974 qui impose aux architectes de souscrire une assurance décennale. Elle aussi est une condition sine qua non pour exercer leur activité. Elle est obligatoire pour tous les professionnels de la construction, l'architecte en fait naturellement partie dans la mesure où c'est lui qui est à l'origine des constructions.


Que couvre la RC Pro de l'architecte ?

Au même titre que la responsabilité civile personnelle, la RC Pro accompagne l'architecte en cas de dommage commis à autrui. Toutefois, elle s'applique cette fois uniquement dans le cadre de l'exercice de son métier. En cas de faute ou de négligence, l'assurance vient indemniser le tiers pour le préjudice subi. Aussi, au-delà du caractère obligatoire, cette assurance s'avère indispensable pour préserver la situation financière de l'architecte.

Elle s'applique dans les situations suivantes :

  • l'architecte blesse un client lors d'une visite sur un chantier ;
  • il réalise des plans qui ne correspondent pas à la réalité de l'ouvrage et qui provoquent l'effondrement d'un mur ;
  • il ne respecte pas les réglementations en vigueur ;
  • il ne livre pas ses plans en temps et en heure ce qui engendre un préjudice lourd pour le client final (par exemple une entreprise qui doit retarder le lancement de son activité et qui perd des sommes d'argent importantes) ;
  • etc.

Quel est le prix d'une assurance responsabilité civile professionnelle ?

Il y en a à tous les prix. Cela s'explique par le fait que la compagnie d'assurances, comme pour toutes les assurances, couvre un risque. Elle doit connaître celui-ci et adapter sa prime au montant des indemnisations qu'elle est susceptible de verser en cas de réalisation du risque.

Le prix de la RC Pro d'un architecte dépend ainsi des éléments suivants :

  • la taille de l'entreprise : un architecte indépendant court moins de risques qu'un grand cabinet d'architecte. En effet, la responsabilité civile professionnelle couvre chaque salarié. Plus ils sont nombreux, plus le risque est élevé ;
  • le statut juridique de l'entreprise : micro-entreprise, EURL, SARL, SAS, SA, etc. ;
  • la nature des garanties : selon la couverture que vous souhaitez souscrire, le prix de votre RC Pro architecte va évoluer. De même, le prix sera plus ou moins élevé selon le montant des plafonds et des franchises ;
  • l'ancienneté de l'entreprise : une entreprise d'expérience qui n'a jusqu'alors été responsable d'aucun sinistre engageant sa responsabilité civile sera plus rassurante pour un assureur.

Les assurances complémentaires à la RC Pro de l'architecte

Souscrire une responsabilité civile professionnelle ne suffit pas pour un architecte. Au-delà de cette RC Pro et de la décennale qui sont obligatoires, il leur est conseillé de se couvrir avec d'autres assurances dédiées aux professionnels telles que :

  • l'assurance responsabilité civile exploitation : dans le cadre d'une multirisque professionnelle, il est possible de bénéficier de différentes garanties à l'image de la responsabilité civile exploitation. Elle se distingue de la RC Pro par sa couverture plus large. Tandis que la responsabilité civile assure l'entreprise uniquement dans le cadre de sa mission, la RCE l'assure dans la globalité de son activité (si par exemple quelqu'un se blesse dans le cabinet de l'architecte). Cette assurance multirisque peut également inclure une protection juridique. Elle va plus loin que la RC Pro. Si cette dernière indemnise le tiers, la protection juridique propose un accompagnement humain et financier en cas de procédure ;
  • l'assurance auto professionnelle : en tant qu'architecte, vous êtes amené à vous déplacer sur des chantiers. Si vous avez une voiture qui appartient à l'entreprise, vous devez l'assurer. Une assurance auto professionnelle s'impose alors, que vous soyez assuré au tiers ou en tous risques.

Comparer les assurances responsabilité civile pour un architecte

Utiliser un comparateur d'assurances responsabilité civile professionnelle est essentiel pour préserver votre santé financière. Au-delà de l'obligation de souscrire une RC Pro, il est nécessaire de bénéficier de garanties conformes à vos besoins. En faisant un comparatif, vous pourrez étudier les offres de différentes compagnies d'assurances pour trouver le meilleur contrat. Vous devez tenir compte des garanties incluses, mais aussi des plafonds d'indemnisation ainsi que des franchises appliquées lorsque votre responsabilité est engagée.

Comparer permet également, bien sûr, de bénéficier du meilleur prix pour votre assurance responsabilité civile d'architecte. C'est un point essentiel pour allier économies mensuelles et protection solide en cas d'incident dans le cadre de l'exercice de votre activité.