Avec l’entrée en vigueur du nouveau au 1er janvier 2020, les concessionnaires se sont concentrés en fin 2019 sur la vente des voitures les plus durement impactées par le changement à venir. Mais depuis le début de l’année, les modèles électriques ont le vent en poupe. Sur les deux premiers mois, leur part de marché a ainsi grimpé à plus de 7 %.

7 % de parts de marché en janvier et février pour les voitures électriques

Après la frénésie autour des véhicules les plus « malussés », les concessions multiplient les efforts pour encourager les achats de modèles zéro émission. La forte croissance de ce segment en janvier et février lui a permis d'atteindre 7 % de parts de marché.

Le rythme devrait néanmoins ralentir dans les prochains mois, certains constructeurs ayant sciemment attendu la nouvelle année pour mettre en circulation leurs automobiles hybrides rechargeables et 100 % électriques.

L'objectif pour chaque marque est de tirer la moyenne des émissions de CO2 pour l'ensemble de ses immatriculations vers le bas.


Cette stratégie vise à les aider à se conformer aux exigences de l'Union européenne, qui fixe des limites à chaque constructeur. Cette année, un abattement est prévu, mais il devrait disparaître en 2021.

Par ailleurs, le prix de ces modèles propres est plus élevé, bien que compensé par divers dispositifs incitatifs et remises.

Une simulation d'assurance auto permet de trouver une formule personnalisée en termes de garantie et de tarif.

Boom des achats effectués par des seniors financés par LOA

Selon les données d'AAA Data, spécialiste des statistiques pour l'industrie automobile,

Sur le marché français des véhicules neufs en général, et des véhicules électriques en particulier, la majorité des acheteurs sont des personnes âgées.

La moyenne d'âge des clients des concessions pour ce segment est d'ailleurs de 52 ans.

En matière de mode de financement, la location avec option d'achat est en forte progression, puisqu'elle est désormais utilisée pour l'acquisition de 40 % des acquisitions de voitures électriques.

La formule ne manque pas d'atout :

  •  le client paie un loyer fixe qui inclut généralement l'entretien et d'autres prestations, 
  •  il n'a pas à s'occuper de la revente et ne supporte donc pas la décote.

S'agissant des modèles les plus populaires, la Renault Zoe continue à faire la course en tête avec 4?282 unités écoulées entre le 1er janvier et le 29 février. Elle est suivie par la Peugeot e-208 et ses 1?677 exemplaires vendus. La Tesla Model 3 complète le podium avec 699 ventes sur les deux mois.