En Europe, les constructeurs automobiles concourent pour élaborer le programme le plus performant pour adopter une approche 100 % électrique. Dans ce cadre, Audi compte arrêter complètement la production de moteurs essence ou diesel d’ici 2033. Pour parvenir à cette visée, elle enclenchera une phase de transition à compter de 2026.

Pour négocier le virage du 100 % électrique, Audi a élaboré un plan intitulé « Vorsprung 2030 ». Tout récemment, la marque bavaroise a apporté quelques précisions sur ce dernier. Sur le long terme, elle aspire à totaliser 11 % de marge d'exploitation lorsque les concessionnaires proposeront majoritairement des électriques. Même si l'on se réfère aux standards observés jusqu'à présent, cet objectif apparaît ambitieux. Bien sûr, l'électrique gagnera en parts de marché. En parallèle, l'enseigne aux anneaux amortira tôt ou tard les capitaux investis. Cependant, ce chiffre se montre pour l'instant élevé, vraisemblablement pour attirer les investisseurs et apaiser leur inquiétude.


Aucun nouveau modèle après 2026

À plus court terme, Audi escompte un alignement des électriques avec les thermiques en matière de rentabilité d'ici 2023-2024. Dans cette projection, un Q3 version essence ou diesel et un Q4 e-tron produirait un niveau de profit équivalent. En attendant, la firme d'Ingolstadt a vu sa marge de rentabilité chuter à 5,5 % l'an dernier. Avant la survenance de la pandémie, elle en comptabilisait jusqu'à environ 3,5 points de plus. En considération de cette régression, l'on pourrait conjecturer l'enregistrement du même phénomène au sein d'un comparateur assurance auto Audi.

Par ailleurs, le constructeur allemand sait déjà comment contrebalancer ses investissements dans l'électrique. Dans cette perspective, il prévoit de lancer deux offres facultatives soumises à facturations. L'une porte sur une option dont le consommateur peut profiter définitivement en cas d'activation après livraison. Comme déjà remarqué auprès de Volkswagen, l'autre s'applique sur des périodes restreintes.

Dans ce contexte de conversion au 100 % électrique, Audi arrêtera dès 2026 la fabrication de nouveaux véhicules thermiques.

Transition entre 2026-2033

En 2033, le géant d'Ingolstadt bannira complètement les moteurs à combustion de ses usines. Pour les 7 années qui précèdent cette échéance, l'entreprise suivra toutes les étapes nécessaires à sa transition. Outre-Rhin, les médias locaux révèlent que le dernier modèle essence ou diesel chez Audi sortira d'ici quatre ans. De manière précise, il s'agira probablement de la Q8 de seconde génération.


Cette voiture lancée, la marque se convertira au 100 % électrique. Dès 2025, elle abandonnera totalement la motorisation diesel. À compter de 2026, elle vendra en effet essentiellement ses derniers blocs thermiques à la Chine. Un pays dans lequel le diesel a toujours été confronté à une réputation assez limitée. Jusqu'en 2033, les TSFI continueront donc d'exister majoritairement dans l'Empire du Milieu.

Concrètement, les groupes de travail au sein d'Audi se démènent aujourd'hui pour conserver des marges d'exploitation élevées d'ici 2026. Sur ce point, le financement des voitures électriques occasionne des coûts conséquents. De leur côté, les investissements ne porteront leur fruit qu'après une certaine période. À noter que dans le secteur automobile, une génération dure plus de cinq ans pour un modèle.