La lenteur du déploiement des points de recharge de véhicules électrique en Europe inquiète l’Association des constructeurs européens d’automobiles. Le 29 novembre 2021, celle-ci a exprimé sa position par rapport aux objectifs de l’Union européenne dans ce cadre. Elle a affirmé qu’en 2030, 7 millions de bornes devraient être établies au sein des pays membres de cette organisation.

D'ici 2030, l'Union européenne (UE) ambitionne d'installer sur son territoire 3,9 millions de bornes de recharge de voitures électriques. Cependant, pour l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA), ce but semble loin d'être suffisant. Elle met l'accent sur la nécessité d'élever celui-ci à 7 millions. Conformément aux objectifs de carbone imposés, l'industrie automobile réclame des visées ambitieuses concernant les infrastructures. Pour les fabricants, les autorités doivent apporter leur part d'effort, tout comme eux l'on fait.

Dans une correspondance adressée aux autorités européennes, l'ACEA souligne qu'entre 2017-2020, les bornes ont vu leur nombre doublé. S'agissant de celui des véhicules rechargeables, il est devenu six fois plus important dans le même intervalle.


Le déploiement de points de recharge privés revêt une importance cruciale

Compte tenu de ce contexte, l'Association soutient qu'il se révèle ainsi capital que les objectifs de carbone soient assortis :

[…] D'objectifs tout aussi ambitieux et obligatoires pour les points de recharge et les stations d'hydrogène dans les 27 États membres de l'UE. […]

Et d'ajouter qu'à part sur la route, les citoyens doivent avoir la possibilité de faire le plein d'électricité :

  •  Au travail ;
  •  Chez eux.

La mise en place de points de recharge privés s'avère donc tout aussi déterminante. Elle requiert une réforme rigoureuse de la directive relative à la performance énergétique des bâtiments, précise l'ACEA. Par cette position, cette dernière met dans son collimateur l'abandon radical des moteurs diesel ou essence d'ici 2035.

Voulue par la Commission européenne, une telle mesure affectera négativement les ventes des constructeurs de voitures. L'activité des comparateurs d'assurance auto pas cher en subirait donc également les conséquences.

Les objectifs poursuivis doivent être accompagnés de réalisme

Pour l'Association des constructeurs européens d'automobiles, la situation actuelle apparaît comme potentiellement extrêmement dangereuse. Elle prévient :

[…] Nous pourrions bientôt atteindre un point où la croissance des ventes d'électriques stagnerait si les consommateurs concluent qu'il n'y a pas assez de points de charge.

Dans ce contexte, les voitures diesel ou essence ont capté 41,3 % des ventes en Europe entre avril et juin 2021. De leur côté, les modèles électrifiés en ont concentré 35,2 %. En détail, les hybrides en ont totalisé 27,7 % (19,3 % pour les simples et 8,4 % pour les rechargeables). Les électriques, eux, ont capté 7,5 % des acquisitions.


De ces chiffres, l'on peut conclure que le passage à l'électrique se montre désormais inévitable. C'est dans cette situation que l'ACEA a averti les autorités de l'UE sur l'écart entre :

  •  La lenteur de l'expansion du réseau de bornes de recharge ;
  •  Les investissements que les industriels ont réalisés.

L'Association résume que des buts ambitieux de diminution des rejets carbonés manquent de réalisme :

[…] Si les autres pièces du puzzle ne sont pas tout aussi ambitieuses.