Pourquoi les voitures électriques (VE) sont-elles si peu esthétiques ? À chaque sortie de nouveau modèle, cette question revient toujours. Et ce, quel que soit le constructeur. Pourtant, les marques de VE multiplient les efforts pour rendre leurs véhicules modernes et propres. Les aspects techniques comme l’aérodynamique, l’écologie et les avancées technologiques sont également des critères décisifs.

Dans un cadre propice au respect de l'environnement, les voitures électriques connaissent un franc succès. Cependant, les constructeurs semblent privilégier l'aspect fonctionnel de ces véhicules. Résultat : le design laisse à désirer. Si les tout premiers prototypes étaient plutôt laids, il n'y a pas encore d'amélioration notable sur l'extérieur des VE.

Pour ne rien arranger, les fabricants semblent mettre trop l'accent sur la symbolique électrique. Quitte à les affubler de logos et les rendre encore plus étranges. À croire qu'une certaine identité visuelle aura été attribuée aux VE. En attendant l'arrivée de modèles plus perfectionnés, une assurance pour véhicule électrique en facilitera l'acquisition.


Qu'est-ce qui détermine le choix du graphisme d'un véhicule électrique?

Censée apporter une meilleure expérience aux utilisateurs, la voiture électrique est assemblée suivant des contraintes techniques strictes. À commencer par l'aspect écologique de ces véhicules qui roulent à zéro émission. Souvent, il faut une paire de batteries pour alimenter un moteur suffisamment puissant. Il faut donc prévoir un emplacement pour ces accus, au risque d'équiper le véhicule de jantes disgracieuses.

L'aérodynamisme est aussi surexploité sur les VE pour optimiser leurs performances. Les designers sont contraints de tenir compte de la portance, des actions de traînée et de la dérive avant de créer un modèle original. C'est cet aspect esthétique qui divise le plus chez les constructeurs automobiles. Heureusement, des évolutions sont en cours. Ainsi, les modèles tels que la Taycan de Porche ou la Roadster 2 ont su allier design et haut coefficient aérodynamique.

L'habitacle et la technologie de pointe sont des atouts indéniables sur les VE

Les voitures électriques contribuent à la préservation de la planète. Si les ressources fossiles ont fait place aux énergies vertes, les constructions automobiles voient plus loin. Ainsi, les habitacles des VE se parent de matériaux écologiques. Chez Tesla, l'aspect du cuir est très bien imité avec les sièges « vegan ». Pour la Porche Taycan, les sièges sont signés Econyl et Race-Tex.


Parce que les usagers sont à l'affût des dernières avancées technologiques, les voitures électriques n'y échappent pas. Elles s'équipent donc d'écrans tactiles dont le nombre diffère d'une marque à une autre. Par ailleurs, certains constructeurs emploient des caméras connectées en guise de rétroviseurs. Cette technologie est déjà à l'épreuve sur la Honda E et l'Audi e-tron.

Dans un souci d'identification, les voitures électriques sont dotées de revêtements inédits, de logos, de ceintures de carrosserie et de lisérés verts redondants.