En Allemagne, les ventes de voitures « zéro émission » affichent un bon remarquable. Alors, pour maintenir cette dynamique, le gouvernement allemand a décidé de reconduire les aides dédiées à l’achat de voitures électriques et hybrides en 2022. Berlin espère ainsi atteindre l’objectif de 15 millions de véhicules propres en circulation à l’horizon 2030. Pour rappel, le montant de ces primes s’élève à 9 000 euros pour l’acquisition d’un modèle 100 % électrique et de 6 750 euros pour un hybride.

Multiplier par 30 le nombre de voitures électriques en circulation d'ici 2030

Le chancelier Olaf Scholz vise 15 millions de voitures 100 % électriques sur les routes allemandes d'ici 2030.

Jusqu'ici, 520 000 modèles entièrement électriques ont été immatriculés, soit un total d'un million de véhicule zéro émission en incluant les hybrides.

D'après le chancelier,

L'Allemagne a besoin d'aides pour se lancer dans la course à l'électrification, mais toute l'Europe a aussi besoin de l'Allemagne.

Selon le rapport mensuel de Matthias Schmidt, le pays a représenté 31 % des ventes de véhicules électriques et hybrides rechargeables en Europe entre janvier et novembre 2021.


Les ventes de voitures 100 % électriques y ont bondi de +207 % de 2019 à 2020, puis de +104 % jusqu'en novembre 2021 par rapport à la même période l'année dernière. Aujourd'hui, le pays se place au deuxième rang des marchés mondiaux après la Chine.

À noter que la souscription d'une assurance auto est obligatoire qu'il s'agisse d'un modèle électrique, hybride ou thermique.

Le montant des aides en baisse à partir de 2023

Selon cet expert, le pays

Intervient comme un catalyseur auprès des constructeurs pour leur permettre de baisser le coût de production

Tout en distribuant des véhicules électriques d'occasion afin d'accroître la part des modèles propres dans les autres pays.

Il rajoute que

Sans ces aides, le marché ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui.

Le ministère de l'Économie explique cependant que

Ces subventions subiront quelques ajustements en 2022 et seront davantage orientées vers la protection du climat.

En effet, la prime dédiée à l'achat de véhicules hybrides est vertement critiquée par les défenseurs de l'environnement. Selon eux, ces modèles peuvent continuer à rouler même lorsque leur batterie est déchargée et restent toujours polluants.

Dès lors, le ministre de l'Économie et du Climat, Robert Habeck, a déclaré que le fonctionnement électrique de ces voitures ainsi que leur niveau d'autonomie seront pris en compte dans l'octroi des nouvelles aides. Ainsi, seuls les modèles présentant des avantages pour le climat seront subventionnés.