Les automobiles autonomes, qui roulent seules comme dans les films de science-fiction, seraient bientôt en circulation. D’après le dernier rapport de CNBC, l’Apple Car, création de la marque à la pomme, serait conçu pour ne pas être conduit par un humain. En effet, la première voiture électrique de la firme dirigée par Tim Cook serait complètement autonome.

Un système 100 % autonome

Pour mettre au point son modèle de voiture sans conducteur, Apple viserait une collaboration avec Kia Motors. Son intérêt se porterait notamment sur la plateforme de motorisation E-GMP développée par le constructeur sud-coréen.

Cette technologie qui se démarque par sa souplesse et sa polyvalence paraît convenir aux exigences d'Apple dans le cadre de son projet de véhicule autonome.

Par ailleurs, elle est en mesure de produire des voitures dotées de 500 km d'autonomie et d'une capacité de recharge rapide (de 0 % à 80 % en 18 minutes de charge). Cette plateforme est déjà présente sur un certain nombre de véhicules qui débarqueront bientôt sur le marché. Par exemple, la Loniq 5 dont la sortie est prévue cette année en sera équipée.


Concernant les caractéristiques techniques, la première génération de voitures d'Apple n'aurait pas besoin d'un conducteur humain. Et les futurs propriétaires devront probablement recourir à un comparatif d'assurance auto pour trouver un contrat adapté aux risques auxquels est exposé ce type de véhicules.

Quid du cadre règlementaire ?

Pour le moment, ce projet se heurte au cadre règlementaire. En effet, il n'est pas encore permis aux véhicules autonomes de circuler sur les voies publiques. Reste à espérer que les règlements auront évolué d'ici 2025, l'année au cours de laquelle aurait probablement lieu la sortie de l'Apple Car.

Dans ce domaine, la marque à la pomme va sans doute rejoindre les rangs de Tesla qui milite depuis quelque temps pour que le cadre règlementaire puisse évoluer et soit en faveur du développement des véhicules autonomes.

Une voiture non destinée au grand public

La source de CNBC aurait également confié que ce modèle électrique entièrement autonome ne serait pas destiné au public.

En effet, il aurait été conçu pour opérer sur le dernier kilomètre d'un déplacement, une distance qui devrait être écologique. Il s'adresserait ainsi avant tout aux entreprises de livraison ou encore aux taxis sans chauffeur.