Après une tendance haussière, le prix du litre du sans-plomb 95 E10 frôle la barre des 2 euros. C’est la grande ligne récemment mise en exergue par le ministère de la Transition Écologique dans l’un de ses rapports. La note qui a également démontré qu’en parallèle, le coût du gazole a fait machine arrière.

Depuis la réouverture des frontières et l'allègement des restrictions de déplacement, force est de constater que l'assurance auto a bien fait d'attirer l'attention des automobilistes qui sont de plus en plus nombreux à reprendre la route. Et aux dernières nouvelles, un autre sujet est venu capter les feux des projecteurs, la flambée du prix du pétrole.

Non pas sans raison puisque, malgré les efforts du gouvernement pour en alléger les impacts, les consommateurs recommencent à en payer le prix fort.

Du moins, ceux qui utilisent la motorisation essence selon le ministère de la Transition Écologique faisant valoir que contrairement au gazole, le prix du litre du sans-plomb 95 E10 a pratiquement explosé en l'espace de quelques semaines.


Le sans-plomb 95 E10 s'envole

D'après le dernier rapport du ministère de la Transition Écologique, le coût du sans-plomb 95 E10 est sur une tendance haussière. Ce, pour la simple raison que le dispositif mis en place par le gouvernement pour en limiter l'impact sur le portefeuille des consommateurs n'arrive plus à contenir les conséquences de la flambée du prix du pétrole au baril qui est désormais dans la barre des 110 dollars.

Un phénomène élevant le tarif au litre de l'E10 à hauteur de 97 centimes au 19 mai contre 82 centimes à mi-mars selon la cotation de Rotterdam précisant qu'entre les 13 et 20 mai une hausse de 8,8 centimes a été détectée après les 3 centimes de la semaine précédente.

Résultat, le litre du sans-plomb 95 E10 coûtait 1,938?6 euros au 20 mai selon le ministère rappelant qu'avec les remises gouvernementales, ce niveau était encore limité à 1,78 euro au 1er avril 2022.

Le gazole s'écroule

Toujours d'après ce rapport ministériel, cette flambée du prix au litre concerne uniquement le sans-plomb 95 E10 même si ce phénomène est porté par l'explosion tarifaire constatée depuis des mois en ce qui concerne le baril de pétrole.

La cotation Rotterdam en donne la preuve en indiquant que contrairement à l'essence, le gazole a fait machine arrière avec un litre passant de 1,02 euro à mi-mars à 90 centimes au 19 mai.

Et d'après les données du ministère, une tendance baissière enclenchée depuis plusieurs jours a rabaissé le prix du litre de gazole dans la barre des 1,8520 euros au 20 mai 2022 notamment suite à une chute de 9 centimes qui a duré 2 semaines et à une baisse de 2,6 centimes en une semaine.

Ainsi, les analystes estiment que cette source d'énergie est bien partie pour emprunter cette voie pour quelque temps encore. Ce serait également le cas pour l'essence sans-plomb 95 E10 qui, dans son ascension, est désormais à deux doigts de toucher la barre symbolique des 2 euros.