Les Français qui installent une dashcam à l’intérieur de leur véhicule peuvent aujourd’hui bénéficier de tarifs réduits sur leur assurance automobile. Les compagnies observent en effet un taux d’accident plus faible pour les conducteurs qui recourent à ce petit dispositif destiné à filmer en continu la route et l’environnement immédiat quand la voiture roule, et même à l’arrêt.

Une aide à la résolution des litiges et à la réduction de la sinistralité automobile

De plus en plus d’automobilistes équipent leur véhicule d’une dashcam. Il s’agit d’une caméra miniature à poser sur le tableau de bord, à accrocher au rétroviseur ou à fixer au pare-brise. Elle s’active automatiquement au démarrage de la voiture et enregistre en permanence tout ce qui se passe à l’avant. Ainsi,

En cas d’accident de la circulation, ou d’incident se produisant en l’absence du conducteur, la vidéo constitue une preuve pour appuyer sa déclaration.

  • Pour les compagnies, les propriétaires des quelque 35?000 véhicules déjà dotés d’une dashcam sont moins enclins à tenter une fraude à l’assurance, même s’il est bien entendu possible d’éteindre l’appareil.
  • Par ailleurs, cette population serait mieux sensibilisée aux questions de sécurité routière et, se sachant filmée, serait plus prudente au volant. L’Olivier Assurance, spécialiste de l’assurance auto, observe « un taux de sinistres inférieur de 10 % à 15 % dans cette catégorie de conducteurs par rapport aux autres ».
  • Enfin, pour les compagnies, les images prises par les caméras embarquées sont d’une aide précieuse en cas de litige et facilitent la compréhension des circonstances de l’incident et le traitement des dossiers.

Des économies substantielles sur le coût de l’assurance auto et une indemnisation plus équitable

Pour inciter les Français à l’adoption de ce dispositif qui contribue à diminuer la sinistralité et qui leur simplifie la tâche, les assureurs sont prêts à accorder des prix réduits aux bons élèves.


En moyenne, les assureurs appliquent des rabais de 10 % sur la prime d’assurance auto des clients qui acceptent de poser une mini-caméra à bord de leur voiture.

Cette réduction permet aux conducteurs de réaliser une économie substantielle puisqu’un tel appareil est aujourd’hui accessible à partir de 40 euros dans le commerce et jusqu’à 130 euros pour les modèles les plus sophistiqués. Certains assureurs fournissent même la caméra.

Autre avantage pour l’automobiliste, grâce à une évaluation plus juste de sa part de responsabilité, le montant de l’indemnisation est plus équitable.

Attention, le constat amiable reste indispensable si un accident survient, et éventuellement le recours aux services d’un expert, la vidéo servant simplement de preuve.

De plus, une autorisation préalable de la préfecture est nécessaire et certaines règles sont imposées, notamment en matière de respect de la vie privée d’autrui.