L’automobile roulant à l’électricité continue de gagner doucement du terrain sur le marché mondial, mais les prix varient d’un continent à l’autre. Le dernier rapport de Jato Dynamics a mis en évidence l’avance prise par la Chine sur le Vieux Continent et les États-Unis au niveau des ventes de voiture propres, mais surtout au niveau des prix. Comparaison faite, ces catégories de véhicules sont pratiquement moitié moins chères à l’achat dans l’Empire du Milieu pour plusieurs raisons.

L'accent mis sur le segment bon marché

La grosse différence au niveau des prix résulte essentiellement du fait que les modèles proposés ne sont pas similaires. La Chine mise sur un segment bon marché.

La majorité des ventes de véhicules électriques concernait des modèles de petite taille ou bas de gamme qui sont pour la plupart produits localement.

Toutefois, il est utile de préciser ici qu'une grande partie de ces modèles vendus à moindre coût ne sont pas à la hauteur des normes de sécurité imposées dans l'Union européenne ou aux États-Unis.

La Chine facilite l'utilisation des automobiles électriques

Par ailleurs, la politique d'aide gouvernementale a été un des moteurs qui ont permis à la Chine de dominer le secteur de l'automobile électrique.


Le déploiement d'un gigantesque réseau de bornes de recharge au niveau national a été également essentiel pour renforcer la confiance des utilisateurs envers ce type de véhicules.

Les taxes gonflent les prix en Europe

Même la Tesla Model 3, réputée abordable et qui bénéficie d'une réduction fiscale de 10 %, est vendue moins cher en Chine. La différence de prix s'élève autour de 4 000 €.

Après analyse, la taxation des modèles zéro-émission est particulièrement contraignante sur le Vieux Continent, d'où leurs prix d'achat particulièrement élevés.

Pour réduire l'investissement dans de telles voitures en Europe, procéder à un comparatif assurance auto électrique peut aider, les assurances pour cette catégorie de voiture étant moins chères que pour celles à motorisation thermique.

Plus d'une centaine de modèles disponibles en Chine

Autre facteur qui a aidé le marché à se développer : l'abondance du catalogue chinois. En effet, pas moins de 138 modèles de véhicules non polluants sont disponibles sur le marché alors qu'on en compte 60 en Europe et 17 aux États-Unis.

Selon le cabinet qui a effectué l'étude, les automobilistes européens seraient plus enclins à adopter la mobilité électrique si les coûts des VE étaient plus accessibles.