Dans les garages, la remise en état d’une voiture coûtera plus cher cette année à cause de nombreux facteurs. D’une part, l’on mentionnera par exemple l’envolée de la facture énergétique. D’autre part, l’on soulignera que les matières premières font actuellement face à une pénurie. En conséquence, le transport des pièces détachées est également devenu plus onéreux.

Cette année, les experts prévoient une augmentation des coûts de la réparation automobile dans les ateliers. Parmi les raisons favorisant cette situation, l'on citera la hausse éventuelle du prix horaire de la main d'œuvre. Une conséquence de l'augmentation salariale qui contraint les patrons à revoir à la hausse la facture. Ceci afin de conserver les employés dans un contexte où le secteur est confronté à une insuffisance de main d'œuvre.

Le deuxième point à prendre en compte est la facture énergétique. L'importante intensification de l'électricité l'an dernier affecte la rentabilité de la filière. Le directeur Pôle Réparation, Maintenance et Contrôle du CNPA explique que son premier poste de dépense porte sur l'énergie.


Le marché manque de matières premières

Par ailleurs, les carrossiers et artisans garagistes sont également obligés d'investir dans de nouveaux équipements. Autrement, ils seraient inaptes à opérer sur des voitures en continuelle évolution technologique. En effet, l'assistance à la conduite a pourvu les véhicules de plus en plus d'éléments électroniques tels que radars, caméras, capteurs, etc.

De surcroît, l'alourdissement de la facture en 2022 est aussi poussé par :

  •  Une pénurie des pièces détachées qui influe sur la balance offre-demande ;
  •  Une accentuation des coûts de transport, ainsi que des produits eux-mêmes.

Le même cadre au sein du CNPA met aussi l'accent sur l'accroissement des composants pour les peintures :

  •  Déjà +7 % pour le mois en cours ;
  •  +12,3 % sur l'ensemble de l'année dernière.

Dans ce concours de circonstances, la détention d'une couverture assurantielle s'avère très utile pour éviter un reste à charge trop conséquent. Ainsi, l'on conseille de faire appel à un comparateur assurance auto en amont d'une nouvelle souscription.

Les accidents sur les routes ont diminué

Le CNPA souligne aussi qu'en 2022, les coûts des carrosseries croîtront de 10 % à 20 %. Sans aucun doute, cette hausse retombera sur la note finale adressée au client. Ainsi, prendre des précautions afin d'éviter les accidents s'avère avisé.


Par ailleurs, l'instauration obligatoire du travail à distance a déjà eu un impact considérable sur les routes. Près des métropoles, les bouchons sont devenus moindres. Ce qui permet d'imaginer que les accidents ont donc décliné. D'après une étude, les embouteillages ont été réduits de moitié dans les grandes agglomérations grâce au télétravail. Celle-ci indique en outre que les durées des trajets ont raccourci. La société Tom-Tom, spécialisée dans la vente des boîtiers GPS, remarque à ce titre un recul du trafic à :

  • Rennes ;
  • Lille ;
  • Marseille ;
  • Lyon ;
  • Paris.

Sur le périphérique de la Ville Lumière, on roule désormais à 45 Km/h même en heure de pointe. Par rapport au mois dernier, cette amélioration traduit un doublement de la vitesse. Et pour parcourir un trajet au départ d'Aix-en-Provence vers Marseille, les automobilistes économisent deux fois plus de temps.