Créées pour optimiser la mobilité sur le territoire, les autoroutes rendent actuellement de précieux services aux vacanciers pressés d’arriver à destination rapidement. Cependant, les estivants sont nombreux à se plaindre du montant des péages qu’ils jugent exorbitants. Si vous souhaitez savoir comment sont calculés les tarifs de ces droits de passage, vous trouverez les éléments de réponse dans cet article.

Autoroutes : le prix du péage fait grincer les dents des vacanciers

Des routes qui appartiennent à des sociétés privées

Bon nombre d'utilisateurs des autoroutes ne comprennent pas pourquoi ils doivent payer aussi cher l'usage d'infrastructures censées appartenir à l'État.

Pourtant, contrairement aux routes nationales et départementales, ces voies sont en quelque sorte des propriétés privées .

En effet, leur gestion a été confiée à des sociétés mixtes en 2006 pour une trentaine d'années, dans l'objectif de moderniser les infrastructures et de réduire les dettes de la France. Elles seront donc prises en charge par des entreprises privées jusqu'en 2036.

Ces dernières sont également responsables de leur développement, de leur exploitation et de leur entretien.


Des tarifs systématiquement révisés, mais sous le contrôle de l'État

En moyenne, une voiture paiera 0,13 € le kilomètre. La tarification varie suivant le type de véhicule, mais aussi selon les régions ou l'âge de l'infrastructure. Les péages sur les nouvelles autoroutes sont généralement plus élevés que ceux des anciennes.

Par ailleurs, ce droit de passage fait l'objet d'une augmentation annuelle, tous les 1er février. La hausse est calculée en se basant sur 70 % du taux d'inflation hors tabac du mois d'octobre de l'année précédente.

Celle de cette année a toutefois été la plus importante de ces dernières années, d'où la grogne des usagers.

Bien que les autoroutes soient privatisées, l'État participe aux décisions concernant les tarifs en vigueur. Ces réévaluations des prix du péage sont régulées par le décret n° 95-81 du 24 janvier 1995. Par ailleurs, avant la mise en application, elles doivent obtenir l'aval du Conseil d'État.

Un budget spécifique pour les utilisateurs réguliers

Pour les vacanciers, en fonction de la distance qu'ils doivent parcourir jusqu'à leur destination, emprunter les autoroutes peut coûter cher.

Quant aux conducteurs qui sont souvent obligés d'emprunter l'autoroute, le prix du péage doit parfois faire l'objet d'un budget à part.


Il vient s'ajouter aux dépenses courantes pour l'utilisation de leur voiture comme l'entretien, le carburant ou encore l'assurance, etc.

Concernant cette dernière, le recours à un comparateur assurance auto permettra de trouver les contrats adaptés à ses besoins.

A retenir
  • Les vacanciers se plaignent du prix élevé des péages autoroutiers privatisés, qui augmente chaque année.
  • Les autoroutes appartiennent à des sociétés privées jusqu'en 2036, avec des tarifs révisés sous le contrôle de l'État.
  • Les conducteurs réguliers doivent prévoir un budget spécifique pour les coûts des péages autoroutiers en plus des autres dépenses liées à leur voiture.