En vue d’une meilleure rentabilité et d’accroitre la densité énergétique de ses véhicules électriques, BMW prévoit de développer des batteries solides. Selon les prédictions, le premier modèle équipé d’un tel composant devrait être présenté d’ici la fin de la décennie. Toutefois, un démonstrateur sera porté à la connaissance des consommateurs dès 2025.

N'ayant pas de plateforme dédiée spécialement à la fabrication de voitures électriques, la marque munichoise investit dans les batteries solides. D'après le responsable de la division développement du groupe, Frank Weber, un prototype sera déployé d'ici quatre ans au plus tard. Quant aux véhicules de série, le cadre assure qu'avant 2030, ils pourront mettre leur premier modèle doté de la technologie sur le marché. Une annonce effectuée alors que le constructeur s'apprête à lancer la «Neue Klasse», une nouvelle génération de produits électriques. C'est prévu vers 2025. Toutefois, la nature des voitures qui seront munies de ladite technologie n'est pas encore connue pour le moment.


À la recherche d'une densité énergétique plus importante

Le patron de BMW, Oliver Zipse, a dévoilé quelques axes sur lesquels la firme compte se focaliser. Évoquant son désir de développer une véritable batterie écologique, il annonce que leur souhait est d':

[…] Accroître significativement la densité énergétique des cellules et réduire les coûts en matières premières ainsi que la durée de production.

Jusqu'ici, l'enseigne n'a pas encore choisi la chimie et le format de cellules qu'elle envisage d'employer. La seule assurance à propos du sujet est que la nouvelle batterie sera conçue outre-Rhin. Cela s'effectuera dans le cadre d'un des projets d'intérêt commun européen (IPCEI) mené par le géant de Bavière. Par ailleurs, les mêmes caractéristiques qu'une variante lithium-ion seront adoptées.

D'ici deux ans, le constructeur comptera une douzaine de modèles munis d'un moteur intégralement à batteries dans sa gamme. Avec un lancement commercial programmé pour fin 2021, les i4 et iX seront suivis de la Série 5 en 2023. Il en est de même pour la Série 7, le X1 de troisième génération.

Une autonomie en hausse de moitié

L'objectif fixé par le constructeur allemand consiste à franchir la barre des deux millions de ventes d'ici début 2026. Pour ce faire, il envisage d'augmenter de moitié ses opérations sur le 100 % électrique, et ce, chaque année.


Après le lithium-ion, BMW prévoit de se tourner vers les batteries à l'état solide. Au niveau de l'électrolyte des cellules, le liquide à base d'ions sera échangé contre un matériau plus dense en énergie. D'ici la fin de la décennie, le groupe compte accroître son autonomie de 50 % comparée à la technologie actuelle. À volume égal, le seuil des 900 km pourrait ainsi être dépassé avec une BMW i4 par exemple. Pour rappel, à pleine charge, ce modèle peut parcourir aujourd'hui jusqu'à 600 km.

Il faut néanmoins savoir que malgré ses nombreuses qualités, ce type de batterie comporte aussi quelques inconvénients. Selon les experts, elle est plus encombrante et présente un mauvais ratio puissance/capacité.