Soucieuse de la question environnementale, l’entreprise Beltoise eTechnology vient de lancer son véhicule 100 % à batterie, la BT01. Un modèle qui sera utilisé pour les courses, essais, stages de pilotage, etc. Par rapport à cela, il sera produit en une centaine d’exemplaires au cours des 5 années à venir.

Dans un futur proche, une nouvelle voiture devra rejoindre celles déjà couvertes par l'assurance auto de compétition. À ce titre, le pilote charentais maritime Julien Beltoise a présenté la Beltoise BT01 le 18 mars dernier. Un véhicule GT de circuit 100 % électrique issu de la collaboration principale entre deux firmes. En ce sens, la Spark Racing Technology s'occupera de sa conception. Concernant la production, elle sera à la charge de Beltoise eTechnology.

Selon les prévisions, les prototypes devront faire leur première apparition au salon des Véhicules du futur vers septembre prochain. Un évènement qui se tiendra sur le circuit Haute Saintonge de La Genétouze, en Charente-Maritime.


Sept exemplaires seront construits dès l'été 2021

Dans les détails, la voiture promet beaucoup en termes de performance. À ce propos, elle embarquera sous le capot un moteur dont la puissance avoisinera les 400 ch. Ce qui lui garantit une accélération de 0 à 100 km/h en moins de quatre secondes, et ce, malgré son poids de 1 200 kg. Quant à sa vitesse de pointe, elle s'élève à 210 km/h.

Concernant son alimentation, elle sera assurée par une batterie de 46 kWh. Par rapport à cela, elle disposera d'une autonomie modulable de :

  • 25 minutes environ pour un usage lié à la compétition (courses ou essais)?;
  • Plus de trois heures pour les activités évènementielles sur circuit telles que les stages de pilotage.

Dans ce contexte, entre 150 et 200 exemplaires devront être produits au cours des 5 prochaines années. Côté prix, la BT01 sera accessible aux alentours de 150?000 euros.

Un double enjeu

Lors de la présentation aux journalistes, Julien Beltoise a souligné l'importance du projet au vu des considérations environnementales. D'après le fils du célèbre pilote de F1 Jean-Pierre Beltoise :

C'est plus qu'un pari, c'est le sens de l'histoire.

Il estime que le sport automobile ne peut plus être un simple spectateur. Il précise qu'il est grand temps de diminuer les émissions polluantes, notamment le CO2. Il insiste :

Pas question, sur les circuits, de se mettre des œillères et de continuer à dépenser plus d'un kilo de CO2 au kilomètre parcouru.

Julien Beltoise explique ainsi qu'on doit miser au maximum sur les moteurs électriques, sachant que :

Le véhicule électrique alimenté par batterie est une solution la plus concrète à court et moyen terme.

Par ailleurs, cette réorientation aurait également un autre enjeu : le sponsoring. Avec une voiture neutre en carbone, le pilote de Charente-Maritime espère en attirer quelques-uns. À noter qu'actuellement, de moins en moins de sponsors financent le sport automobile.