Dans l’hypercentre de la capitale française, la société Saemes dispose maintenant environ 500 points de recharge aux électromobilistes. Dans les mois à venir, plusieurs centaines seront également installés dans la ville. Dans cette optique, TotalEnergies transforme par exemple quelques postes de distribution de carburants en station de recharge électrique.

La Ville de Paris veut bannir les voitures dotées de moteur à combustion interne de ses routes d'ici huit ans. Pour les modèles roulant au gazole, cette interdiction s'appliquera dès 2024. D'après David Belliard, adjoint de la maire Anne Hidalgo aux mobilités, d'importants chantiers sont nécessaires pour toucher à ce but.

Le passage du parc automobile à l'électrique doit s'opérer plus rapidement, déclare-t-il. Le responsable souligne qu'afin d'y parvenir, il est nécessaire de renforcer les infrastructures adéquates. Pour lui, la commune doit viser un total de 8 400 bornes de recharge d'ici deux ans.

Allant dans ce sens, TotalEnergies convertit certaines de ses stations-service en centres de recharge électrique ultra rapides.


D'anciens parkings Autolib seront remplacés par des hubs de recharge

Philippe Callejon, le directeur nouvelles énergies France du groupe, révèle que ces derniers seront dotés d'une puissance de 175 kW. Ainsi, précise-t-il, en six minutes, les utilisateurs pourront récupérer une autonomie de 100 km. Dans toute la France, plus de soixante projets du même type sont à l'étude. Trois d'entre eux sont localisés dans la Ville Lumière, dont un à La Défense. La mise en place de ces installations devrait engendrer quelques impacts au niveau des souscriptions d'assurance voiture électrique.

En parallèle, le gestionnaire de parkings, Saemes, souhaite pourvoir en stations de recharge électrique 50 % de son parc. Un réseau dont l'équipement est assuré par la société de télécommunications Sogetrel et par TotalEnergies. Cette dernière transforme également en points de recharge les anciens parkings d'Autolib, spécialisé dans l'autopartage de véhicule en libre-service. Cette filiale du groupe Bolloré ayant cessé son activité quatre ans passés dû à un fiasco financier. Décennal, le contrat vaut près de 15 millions d'euros. Selon Philippe Callejon :

Un peu plus de 2.200 bornes sont opérationnelles en voirie.

La plus grande aire de stationnement française est entrée en service

Ce chiffre représente 50 % du réseau de Paris. Le responsable ajoute qu'une dizaine de parkings souterrains seront remplacés par des stations de recharge rapide. Ceci avec 50 kW de puissance afin de garantir une recharge complète en 60 minutes. Dans le parking se trouvant sous l'Hôtel de Ville, le premier de ces centres a été lancé durant le mois d'avril 2022. Les autres entreront en fonction au cours des trois années qui viennent.

Enfin, le plus vaste parking dédié aux véhicules électriques de l'Hexagone est désormais en service. Depuis avril dernier, le parking situé dans le VIIIe arrondissement, sous l'église de la Madeleine, propose :

  • 30 points de recharge électrique pour les deux-roues ;
  • 505 bornes, qui supportent n'importe quelle voiture.

Les hubs mettent 5 à 6 heures pour recharger les batteries grâce à une puissance entre 7 et 22 kW. Dans le même quartier, dans une autre aire de stationnement, environ 350 bornes sont attendues au printemps prochain. Porte d'Auteuil, 240 sont déjà opérationnelles.