Depuis des mois, les fortes hausses de température sont enregistrées un peu partout dans le monde. La canicule a des conséquences plus ou moins lourdes aussi bien sur les écosystèmes et l’environnement en général. En Chine, les températures supérieures à 40 degrés ont entraîné un assèchement des cours d’eau du pays, un phénomène qui a pour effet de freiner la production d’électricité. Les autorités chinoises dans la région du Sichuan ont dû prendre des mesures pour restreindre la consommation électrique des ménages et des entreprises. Tesla a ainsi été contraint de désactiver certaines bornes de recharge.

Rationnement de l'électricité

L'énergie hydraulique figure parmi les principaux modes de production d'électricité dans la province du Sichuan. Or, avec les vagues de chaleur qui se sont succédé, les cours d'eau qui alimentent les barrages ont vu leur débit baisser drastiquement, entraînant une réduction importante de la production électrique.

Pour éviter d'aggraver la situation, les autorités locales ont demandé aux usines très consommatrices de mettre à l'arrêt leurs activités de manière temporaire.

Une décision qui affecte principalement le fabricant de batteries CATL. Et cette fermeture va perturber l'approvisionnement en batteries de certains constructeurs automobiles comme Toyota et Volkswagen.

Plusieurs bornes « mises en veille »

Mis à part les fabricants, les conducteurs de véhicules électriques sont aussi impactés par cette pénurie d'électricité.

Ainsi, nombreux sont ceux qui se sont retrouvés dans l'impossibilité d'utiliser les bornes de recharge Tesla.

En effet, le constructeur américain a dû « désactiver » une quinzaine de Superchargeurs suite à la demande des autorités de la région du Sichuan. Seules deux bornes de recharge sont restées opérationnelles, mais uniquement la nuit, lorsque la consommation électrique est au plus bas.

Tesla n'est pas le seul à se retrouver dans une telle situation. Son concurrent NIO a lui aussi été sommé de respecter les mêmes dispositions. L'opérateur chinois a aussi été contraint de stopper un certain nombre de ses stations de recharge.

Avec le réchauffement climatique qui gagne du terrain, il est fort probable que la canicule pourrait persister dans les prochaines années. Ce qui mettrait en péril la démocratisation de la mobilité électrique initiée par les gouvernements.

Et gare à ceux qui n'ont pas souscrit une assurance voiture adaptée et qui se retrouvent avec des batteries totalement à plat, car la facture risque d'être salée…