Une légère baisse du prix du carburant a été constatée ces derniers jours en France. Ce recul laisse présager un prix plus accessible à partir de septembre 2022. De plus, le gouvernement a prévu d’augmenter le montant de la remise accordée à l’achat à la même date. À cela s’ajoute les ristournes proposées par certains fournisseurs.

La chute du prix du carburant ne pourra être qu'une bonne nouvelle pour les consommateurs. Notamment pour les ménages qui doivent se servir de leurs véhicules personnels quotidiennement. Cela semble se produire aujourd'hui après des mois marqués par une augmentation incessante. Reste à savoir si ce recul pourra se maintenir dans la durée. En attendant, le gouvernement apporte son soutien aux ménages français. Une remise a été proposée et le dispositif sera conservé à la rentrée de septembre. Le montant a d'ailleurs été revu à la hausse, ce qui allègera davantage les charges des Français. Certains fournisseurs d'énergie ont aussi pris des initiatives en leur faveur.


Une remise de 30 centimes à partir de septembre

La réduction proposée à l'achat a été la solution privilégiée par le gouvernement français avec l'envolée du coût du carburant . Elle devrait encore aider à limiter les répercussions sur les consommateurs à la rentrée en septembre. Les pouvoirs publics ont en effet décidé de la maintenir en dépit des oppositions exprimées. En effet, pour certains, la remise devrait être supprimée compte tenu de la chute du prix observé ces dernières semaines. Elle est en outre perçue comme un élément encourageant le recours au carburant fossile .

Concrètement, les Français auront droit à une ristourne de 30 centimes par litre à compter du 1er septembre 2022. Le montant de cette remise est actuellement de 18 centimes pour chaque litre acheté. Elle pourra faire baisser le coût du carburant jusqu'à 1,66 euro le litre pour le gazole ou le sans plomb 95. À moins que les stations le révisent d'ici là, il se situe aux environs de 1,74 euro à ce jour. La réduction sera d'autant plus importante si le consommateur se fournit auprès de l'une des stations de TotalEnergies. Comme les organismes d'assurance voiture, le groupe propose un rabais à ses clients.

Des tarifs en baisse au mois d'août

À partir du 1er septembre 2022, l'achat auprès d'une station TotalEnergies permet d'obtenir une réduction de 20 centimes par litre . En associant cette remise à celle du gouvernement, les clients peuvent accéder à un tarif à près de 1,5 euro le litre . Ce qui se rapproche du prix proposé au début de l'épidémie du Covid-19 en 2020. À l'époque, le coût du carburant a baissé faute de demandes de la part des consommateurs soumis aux confinements.

Néanmoins, le montant de ces rabais devra être révisé, pour le gouvernement comme pour TotalEnergies. Ils passeront à 10 centimes par litre à compter du 1er novembre et jusqu'à fin décembre 2022. Pour l'heure, aucune mesure n'a été décidée pour 2023. Le prix du baril de pétrole devrait pourtant augmenter d'ici la fin de l'année. Les stations affichent des tarifs en légère baisse ces derniers jours dans l'Hexagone. Le litre du gazole coûtait 1,79 euro en moyenne pour la semaine du 8 août 2021. Celui du super sans plomb était de 1,78 euro. Il est même possible de trouver un tarif en-dessous de 1,70 euro auprès de certaines stations.

Le contexte économique particulièrement difficile vécu actuellement fait baisser les demandes. Reste à savoir s'il peut entraîner une réduction, ou du moins une stabilité du coût du carburant.