Les rumeurs liées au projet Titan d’Apple, ou sa voiture électrique, communément appelée Apple Car sont divulguées. Ainsi, un média américain déclare que la date de sortie de ce véhicule semble imminente. L’on dit aussi que l’Apple Car ne souhaiterait pas proposer une plateforme logicielle de véhicule autonome à d’autres fabricants automobiles.

Nikkei Asia a dévoilé le 25 juillet 2022 un vaste rapport d'investigation autour de l'Apple Car. Réalisée avec un cabinet d'étude, cette enquête visait à rassembler les registres des organismes de propriété intellectuelle depuis 2000. Ses deux auteurs ont alors découvert que le géant technologique a déposé 248 brevets relatifs à l'industrie de l'automobile.

Les racontars autour de la fabrication de la voiture d'Apple ont progressé en conséquence. The Information indique ainsi que la date de présentation de ce véhicule s'approche rapidement. Le média avance précisément que celui-ci sortirait d'ici trois ans. Le challenge semble de taille, la firme de Cupertino ne détenant aucune expérience dans le secteur de l'automobile.


Apple produira sa voiture en toute indépendance

L'entreprise californienne désire de surcroît créer ses propres semi-conducteurs au sein de sa future voiture. Ces composants ressembleraient à celles dont sont équipés les derniers iPad et MacBook. Le groupe à la pomme garderait au maximum son indépendance.

Un document détaillant la conception de l'Apple Car a aussi été divulgué par The Information. Il annonce que cette voiture sera électrique et entièrement autonome. Elle sera donc en mesure de rouler sans l'intervention d'un être humain. Cette capacité s'appuyant sur des capteurs numériques (lidars, radars, caméras…) destinés à repérer :

  • Des éventuels obstacles ;
  • Les autres usagers de la route ;
  • La chaussée.

Pour information, ce type de véhicule n'est pas encore disponible sur le marché. Le couvrir par une assurance voiture reste donc impossible pour le moment. Les assureurs témoignent toutefois d'un intérêt aux défis que pose cette nouvelle forme de mobilité. Ils envisagent d'ores et déjà des formules ajustées à ce modèle d'automobile.

L'Apple Car proposerait de la réalité virtuelle

Un projet de pédales de frein et de volant avait au départ été envisagé. Cependant, la firme à la pomme y a finalement renoncé. Le DG de l'entreprise ne serait pas totalement convaincu par le projet colossal de l'Apple Car, écrit cependant The Information.

Apple souhaiterait fabriquer un véhicule accessible à n'importe quel consommateur et connecté, et non développer un programme informatique embarqué. La multinationale emprunterait ainsi une stratégie opposée à celle de Google par exemple. Le titan de Mountain View désire uniquement concevoir un logiciel de conduite autonome avec sa filiale Waymo.

Les demandes de dépôts de brevet se seraient multipliées depuis l'année dernière chez Apple. Cette augmentation prouve que la société dirigée par Tim Cook se caractérise par une activité extrêmement forte dans ce secteur.

Le PDG de Intellectual Property Landscape, Akira Yamauchi, révèle qu'Apple veut construire un véhicule connecté offrant de la réalité virtuelle. Il serait possible d'y assister à des vidéoconférences imitant très bien les réunions physiques. Ceci de la même manière que des lunettes de réalité augmentée ou un casque de réalité virtuelle.