Dès janvier 2020, un nouveau barème sera appliqué concernant le malus écologique. Cela implique une diminution du seuil de déclenchement et une hausse du montant de la taxe. Les véhicules les moins propres seront alors davantage taxés. Compte tenu de cette évolution, les concessionnaires auto chercheront à écouler rapidement les modèles appartenant à cette catégorie, via des réductions sur les prix. Tour d’horizon !

L'année 2020 sera marquée par l'application d'une nouvelle grille de malus écologique. Celle-ci entrera en vigueur dès le 1er janvier prochain. Plus sévère, le nouveau système fera basculer le seuil de déclenchement de la taxe de 117 à 110 grammes de CO2 par kilomètre. Le montant du malus sera par ailleurs revu à la hausse.

Pour les concessionnaires automobiles, l'objectif sera donc cette année de se débarrasser des modèles qui polluent le plus. Les consommateurs peuvent, quant à eux, en profiter pour accéder à une remise conséquente.

Un malus jusqu'à 7 fois plus élevé

Ces déstockages pourront ainsi avoir lieu de novembre à décembre. Ils se traduiront par des remises allant jusqu'à 30 %, selon la plateforme de vente automobile AramisAuto.


Plusieurs modèles phares commercialisés actuellement sur le marché pâtiront du durcissement du malus. Tel est cas de la Renault Scénic TCe qui rejette 134 grammes de CO2 par kilomètre. La taxe appliquée à ce modèle passera à 1 172 euros en 2020, contre 300 euros actuellement.

Il en va de même pour la Ford Focus ST qui bénéficiera d'un malus de 12 500 euros dès janvier, contre 7 073 euros à l'heure actuelle. Ce véhicule émet 179 grammes de CO2 par kilomètre.

La comparaison des barèmes de cette année avec ceux de 2020 montre alors qu'un véhicule rejetant 128 grammes de CO2 par kilomètre sera frappé par un malus 7,2 fois plus élevé l'année prochaine. C'est ce que révèle le magazine Auto-Plus.

Par ailleurs, certains véhicules non malussés jusqu'à présent (ceux qui émettent entre 110 grammes et 116 grammes de CO2 par kilomètre notamment) le seront dès l'année prochaine. La taxe écologique variera entre 50 et 190 euros pour ces voitures.

Une remise sur les SUV et les modèles à essence

La pénalité maximale a également été revue à la hausse pour atteindre 12 500 euros en 2020, contre 10 500 euros cette année. Elle sera appliquée à partir d'une émission de 173 grammes par kilomètre, alors que ce seuil est actuellement à 193 grammes par kilomètre.


Face à de telles situations, les conducteurs se doivent de trouver un contrat d'assurance auto adaptée. Le taux de malus écologique peut en effet avoir une incidence sur la prime d'assurance.

En fonction de son modèle de véhicule et du taux d'émission correspondant, les propriétaires peuvent ainsi chercher une assurance auto pas cher adéquate sur les comparateurs en ligne.

Ceci est particulièrement important pour ceux qui envisagent d'acheter leur véhicule cette année, profitant du déstockage effectué par les concessionnaires auto.

Bien entendu, le prix de la voiture pourra être plus intéressant, même pour les modèles les plus populaires du marché. L'année prochaine, il pourra cependant augmenter sous la pression des nouvelles normes écologiques.

Avant le 1er janvier 2020, des remises pourront ainsi s'appliquer sur les véhicules tels que les SUV, les gros diesel ainsi que les voitures à essence.