Contrairement à d’autres types de commerces, les concessions automobiles vont garder porte close au moins jusqu’à mi-mai. Pour tenter de limiter l’impact sur leur activité, certains constructeurs ont mis en place des dispositifs alternatifs comme la livraison à domicile. Le plan de reprise est par ailleurs en cours de finalisation.

Des livraisons à domicile limitées

Certains utilisent les outils de visioconférence pour permettre aux clients d’accéder à tous les documents qui pourraient lui être présentés dans un showroom. Lorsque la vente est conclue,

La livraison à domicile est organisée et se fait sans contact physique, en respectant toutes les règles de sécurité (port de gants, respect de la distanciation). D’autres protocoles ont d’ailleurs été mis en place, comme la désinfection et la pose de tapis de sol et de housses sur toutes les parties que le vendeur sera amené à toucher.

Les professionnels qui luttent en première ligne contre la pandémie, comme les soignants et les représentants des forces de l’ordre, ont été servis en priorité. Après eux, quelques clients ont pu bénéficier de ce nouveau service. Les constructeurs se sont montrés innovants dans leurs mesures de protection, certains recourant même à un compte sur une application pour éviter l’échange physique de clés.


Pour l’heure, les transactions réalisées par ce biais sont limitées, mais elles augmentent, d’autant que des clients ont rapporté avoir été verbalisés en se rendant au garage. La question se pose pour l’enlèvement d’un nouveau véhicule, qui n’est pas considéré comme un achat de première nécessité, quand bien même certains travailleurs en ont besoin, faute de transports en commun.

Finalisation d’un plan de reprise d’activité

Selon le Comité National des Professionnels de l’Automobile (CNPA), la difficulté pour les concessionnaires est que

Le véhicule n’est pas un produit permettant un système de click&collect classique comme les autres commerces.

Le CNPA collabore donc avec les pouvoirs publics à la définition d’un plan de réouverture progressive après l’élaboration d’un guide des bonnes pratiques destiné aux garagistes et qui a obtenu l’aval des ministères de la Santé et du Travail.

Aucune date n’a encore été retenue pour la reprise de l’activité des concessions. En attendant, les professionnels continuent leurs livraisons et travaillent à la mise en œuvre d’un service de vente 100 % dématérialisé. Pour l’assurance voiture, de nombreuses compagnies proposent déjà un parcours de souscription en ligne.