Durant le confinement, la sinistralité automobile a chuté considérablement. Cette situation a permis aux assureurs de réaliser d’importantes économies. Les automobilistes ont ainsi espéré une baisse des primes en 2021. Toutefois, les tarifs des couvertures sont susceptibles de progresser jusqu’à 2 % l’an prochain, car les pièces détachées ont subi une hausse de prix.

Dans une étude récente, Facts & Figures a indiqué que la sinistralité automobile a baissé de 80 % durant le confinement. Grâce à ce phénomène, les assureurs ont pu économiser environ 2 milliards d'euros environ. Or, contrairement à ce qu'attendaient les clients, le prix de l'assurance auto risque de grimper en 2021 selon le cabinet de conseil.

De son côté, un comparateur d'assurances en ligne prévoit des tarifs stables. Selon cette plateforme, même si les profits des assureurs ont baissé, ils sont susceptibles de conserver les mêmes prix qu'en 2020. De cette manière, ils éviteront de créer de nouveau la polémique autour de l'augmentation des cotisations des conducteurs.


Diverses mesures pour préserver les clients

Durant le confinement, plusieurs assureurs ont annoncé un gel des tarifs pour 2020. Certains d'entre eux ont étendu cette mesure à l'année prochaine. Par exemple, la Maif a déclaré le 17 septembre dernier que ses prix resteront inchangés en 2021. Au plus fort de la pandémie, la compagnie a déjà décidé de restituer à ses assurés 100 millions d'euros. Il s'agit des économies qu'elle a réalisées au cours de la période où les déplacements des Français étaient limités au strict minimum.

Pour sa part, la Matmut a annoncé en avril dernier qu'elle appliquera les mêmes tarifs l'an prochain. Par ailleurs, le groupe a promis d'accorder des avantages à ses clients les plus affectés par la crise sanitaire. Dans le détail, il a consenti à une réduction de 75 euros sur le contrat des automobilistes en quête d'emploi. En outre, la société d'assurance mutuelle a décidé de revoir à la baisse les cotisations du personnel soignant.

Une hausse des cotisations liées à plusieurs facteurs

Facts & Figures estime que les conducteurs s'acquitteront de primes plus importantes en 2021 avec l'augmentation du prix des pièces détachées. Ces dernières coûtent en effet de plus en plus cher en raison de la multiplication des technologies embarquées par les voitures. Le fondateur de Facts & Figures, Cyrille Chartier-Kastler, a confié sur RTL :

Sur les tout derniers mois, le coût moyen des pièces détachées a augmenté de 7,8 % et le coût moyen des pare-brise a monté de 11,1 %.

En parallèle, les interventions liées à la pandémie, comme la désinfection en profondeur des véhicules, impliquent un surcoût pour les garagistes. Par ailleurs, ces professionnels ont dû réaménager leurs ateliers et leurs espaces de vente. Cette réorganisation entraîne logiquement des dépenses supplémentaires. Il en va de même pour l'acquisition de protections et la désinfection des locaux.

Conséquence, les primes des automobilistes risquent d'augmenter de 1,5 à 2 %, et ce, à compter du 1er janvier prochain.