Dans un contexte de crise sanitaire, les habitudes d’achat des consommateurs ont évolué, particulièrement pour l’acquisition de voitures. Une récente étude Nextcar/C-Ways a révélé un engouement prononcé pour le parcours d’achat digitalisé. Conscients de cette nouvelle habitude de leurs clients, les constructeurs automobiles entendent bien développer la vente à distance.

Le parcours d'acquisition d'une voiture s'est modernisé en 2020. Pour s'en assurer, l'étude Nextcar 2021 a examiné le comportement d'achat des consommateurs. Ainsi, 1 300 Français propriétaires d'une voiture neuve ou d'occasion depuis moins de 6 mois ont participé au sondage. Parmi eux, on compte 200 achats effectués par des sociétés et 200 achats de véhicules électriques effectués par des particuliers.

Les résultats de l'enquête ont révélé un attrait pour les démarches en ligne. Un comportement induit par les périodes de confinement où les achats se faisaient essentiellement sur les portails e-commerce. Les changements apportés par la crise sanitaire profitent également aux compagnies d'assurance qui ont simplifié les formalités.


La majorité des acquéreurs de véhicule neuf sont passés par la configuration à distance

Pour aider les constructeurs automobiles à améliorer leurs stratégies, Nextcar effectue régulièrement des études sur le comportement des acheteurs. Les données pour 2020 révèlent des résultats inédits influencés par la crise du Covid-19. Dans 54 % des cas, la configuration de la voiture à acquérir a été réalisée sur les plateformes des constructeurs. Ce taux était de 44 % en 2019.

Étant donné que la numérisation du parcours d'achat est un réel succès, 33 % des acheteurs sont confiants. Ils envisagent donc de renouveler l'expérience de l'achat entièrement à distance. Il faut dire que les démarches sont moins compliquées sur Internet. Si le délai d'attente était de 10 semaines en 2019, il n'était plus que de 6 semaines en 2020.

Pour 41 % des acquéreurs, le choix de la marque de la voiture a été plus facile. En revanche, ils sont 36 % à avoir eu du mal à choisir entre un véhicule neuf ou d'occasion.

Les impacts du coronavirus dans le secteur de la vente automobile

Pour limiter la propagation de la pandémie, 2020 a été marquée par deux épisodes de confinement. Périodes durant lesquelles toute vente de véhicule avec contact physique a été mise à l'arrêt. Cette situation a réduit le chiffre d'affaires des constructeurs automobiles, des concessionnaires et des pure players.


Pour restreindre les pertes causées par la fermeture des points de vente, les distributeurs se sont tournés vers d'autres canaux. D'où le passage à la digitalisation qui semble convaincre les clients potentiels. Des sites de vente en ligne ont donc été créés pour se rapprocher des clients confinés.

Ainsi, les professionnels du secteur proposent désormais des parcours d'achat entièrement en ligne. La démarche va du choix de la marque et du modèle de voiture jusqu'au mode de paiement. Pour une voiture neuve, le leasing est le financement le plus utilisé. D'après les prévisions de Nextcar, cet enthousiasme pour les achats à distance devrait se poursuivre en 2021.