Comme c’était prévisible, le coronavirus a eu un impact catastrophique sur le marché automobile chinois. Les derniers chiffres rapportés par l’Association des constructeurs automobiles chinois l’attestent : les ventes de voitures neuves sont au plus mal. Pendant les quinze premiers jours du mois de février, elles ont plongé de -92 %. Les constructeurs contrattaquent en se rabattant sur les ventes en ligne.

Des ventes en repli de -92 % en février

Une chute vertigineuse du nombre de nouvelles immatriculations, c'est la conséquence de la paralysie de l'économie chinoise due à l'épidémie du coronavirus.

Déjà, en janvier, les professionnels du secteur ont annoncé la couleur : les ventes de voitures neuves ont plongé de -22 % en Chine. Cette baisse était alors qualifiée d'« historique » étant donné que cette période est habituellement faste pour le marché automobile chinois.

Et la situation n'est pas près de s'arranger. Au cours de la première semaine de février, seulement 811 véhicules ont été vendus par jour, contre 52 000 en temps normal, soit un effondrement de -96 %.


Sur les deux premières semaines de février, les chiffres font ressortir un repli de -92 %. Pour l'ensemble du mois, la baisse est ramenée à -70 %, à condition que le marché se réveille, et à -40 % pour les deux premiers mois.

Dans l'hypothèse où le coronavirus était maîtrisé, les professionnels tablent sur un recul de -5 % à -10 % pour l'année 2020.

Les données de l'Association China Passenger Car montrent clairement que les clients ont respecté les mesures de confinement. D'ailleurs, Cui Dongshu, secrétaire général de l'association, a confirmé que

La majorité des acheteurs ont déserté les concessionnaires pour rester chez eux.

Pour endiguer l'effondrement des ventes, le ministère chinois du Commerce a annoncé vouloir

Travailler avec d'autres ministères pour la mise en place de nouvelles mesures.

La vente en ligne en dernier recours

En réponse à la faible affluence dans les salles d'exposition, les constructeurs comme Geely, Tesla, BMW ou Mercedes n'ont d'autre choix que de lancer un service de vente en ligne.

Le concept est simple : le futur propriétaire a la possibilité de configurer et d'acheter une voiture entièrement en ligne et de bénéficier d'une livraison clé en main. L'acheteur peut essayer le modèle à partir de son domicile grâce à l'assistance d'un représentant local de la marque.

Concernant l'assurance auto, il peut effectuer une simulation en ligne pour trouver le contrat le mieux adapté à ses besoins.