Tous les conducteurs ont probablement déjà été confrontés aux insectes qui se collent sur la carrosserie ou le pare-brise. Ils peuvent abîmer la peinture ou même altérer la visibilité de l’automobiliste en se jetant sur le pare-brise. Des solutions existent pour éviter les effets laissés sur le véhicule. Elles s’avèrent utiles actuellement avec les départs en vacances.

Ce désagrément affectera certainement les vacanciers qui choisissent de faire le trajet en voiture. Au bout de quelques kilomètres, ils peuvent constater des insectes ou leurs résidus se coller au véhicule. Certains conducteurs actionnent automatiquement l'essuie-glace pour les enlever. Une solution qui peut ne pas suffire. Quelques bons gestes s'avèrent nécessaires dans ce cas pour éliminer les traces graisseuses laissées sur la vitre du pare-brise. Des solutions nettoyantes sont par ailleurs proposées dans le commerce pour retirer efficacement ces traces. Qu'elles se trouvent sur la carrosserie ou le pare-brise. Le conducteur a aussi la possibilité de s'équiper de films spécialisés qui permettent de protéger le véhicule sur la route.


Bien s'équiper avant de prendre la route

Une étude réalisée par des observateurs britanniques fait état de la diminution de la population d'insectes sur la planète. Les automobilistes peuvent ne pas ressentir l'effet de cette disparition une fois sur la route. Le pare-brise est l'une des parties du véhicule où ces animaux viennent généralement se jeter. Les traces graisseuses qu'elles laissent apparaissent d'ailleurs quasi instantanément.

En de pareilles situations, les conducteurs sont invités à agir rapidement.

La vitre du pare-brise dégage en effet une chaleur qui va les brûler. La trace laissée par cette brûlure peut rester si elle n'est pas traitée dans l'immédiat.

L'automobiliste peut se servir du lave-glace pour ce faire.

S'équiper d'un lave-glace démoustiqueur est d'ailleurs conseillé pendant la période estivale.

Il sera plus efficace pour retirer les traces d'insectes et garantir une meilleure visibilité pour le conducteur. Lorsque cela est possible, il devra également s'arrêter pour procéder au nettoyage de la vitre. Étant donné qu'elle est résistante, l'automobiliste peut utiliser une éponge et un produit nettoyant puis gratter doucement.

Les équipements pointus sont néanmoins à éviter, car ils peuvent causer des rayures. En cas de fissure, l'assurance voiture peut prendre en charge la réparation ou le remplacement, selon le contrat souscrit.

Utiliser des produits de nettoyage spécialisés

Hormis le pare-brise, les insectes peuvent s'attaquer aux phares, à la calandre, au pare-chocs ou à la carrosserie. L'une des solutions adoptées par les automobilistes consiste à apposer un film pour carrosserie sur la calandre et le pare-chocs avant. Il protège des impacts en cas de contact avec des insectes. Ces films spécialisés, utilisés généralement pendant la livraison des véhicules, sont commercialisés dans les magasins d'accessoires.

À défaut de pouvoir s'en procurer, le conducteur peut s'équiper de film de cuisine. Il est facile à trouver et coûte moins cher. Le rétroviseur peut aussi être enveloppé avec ce type de matériau. Il faut se limiter à la coque pour éviter une amende.

Pour les résidus d'insectes séchés, des solutions nettoyantes sont proposées dans le commerce. Elles ont été conçues spécialement pour traiter les marques laissées par les insectes. Elles serviront sur la carrosserie dont la fragilité ne permet pas l'utilisation d'un produit abrasif. L'application se fera avant le lavage ou après s'il reste des traces sur la carrosserie.

Un lustrage ou une couche de cire appliquée après un lavage à haute pression sera également d'une aide précieuse. Ils offrent une meilleure protection et évitent les traces qui apparaissent au contact d'insectes. Il suffit ensuite d'un lavage à l'eau pour les retirer à l'avenir. Les produits nettoyants coûtent généralement plus cher, mais ont l'avantage d'être efficaces. Le bicarbonate de soude ou le vinaigre blanc peuvent les remplacer, tout comme les produits à vitre.