Le marché de l’électrique se développe à grande vitesse avec l’aide de l’État. Pour susciter l’intérêt des Français pour les voitures propres, ce dernier a décidé d’étendre le bonus écologique aux modèles d’occasion. En parallèle, il prévoit de mettre en place 100 000 bornes pour la recharge des automobiles dotées de batterie.

Les pouvoirs publics ont fixé l'objectif de mettre à la route 1 million de voitures électriques d'ici 2022. En détaillant son plan pour la transition énergétique le 12 octobre dernier, le gouvernement a annoncé le déploiement de 100 000 bornes électriques qui contribueront à la transition écologique. S'y ajoute également un bonus écologique pour les voitures électriques d'occasion.

Les points de recharge ainsi qu'une assurance auto adaptée sont indispensables pour assurer la mobilité longue distance des électriques. Les bornes devront longer les 12 000 km de routes nationales et les 9 000 km d'autoroutes en France. 100 millions d'euros seront investis par l'État dans ce projet.


Divers partenariats pour accélérer la mise en place de bornes

Les constructeurs automobiles continuent d'élargir leur offre en matière de voitures propres. D'ailleurs, les chiffres sont encourageants, car le marché de l'électrique connaît une hausse de 6 % depuis le mois de janvier dernier. En guise de comparaison, les immatriculations ont augmenté de 1,9 % au cours des 9 premiers mois 2019. Les hybrides rechargeables gagnent également du terrain, représentant 3,5 % des ventes.

La situation évolue donc visiblement. Dans ce contexte, le gouvernement a décidé de collaborer avec des collectivités territoriales et de grandes entreprises, dont :

  • Leclerc qui a annoncé l'installation de 5 000 bornes ;
  • Total qui a doublé son objectif en visant les 20 000 points de recharge d'ici fin 2021 ;
  • Lidl qui propose des bornes qui s'alimentent à l'électricité verte ;
  • Système U qui prévoit 2 000 bornes.

Le raccordement des bornes au réseau électrique sera pris en charge par Total, Enedis et Engie. La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, souligne :

Aujourd'hui, le frein peut-être la peur de la panne et ce problème est résolu par l'État et les grands partenaires qui s'allient pour qu'il y ait des bornes de recharge partout en France.

L'électrique pour tous

D'après les observateurs, l'objectif des 100 000 bornes est susceptible d'être atteint d'ici la fin de l'année prochaine. Le gouvernement est supposé contribuer au déploiement des points de recharge via le dispositif Advenir. Concrètement, il allouera entre 2 000 et 9 000 euros par borne, soit 60 % du coût de l'installation.

D'autres mesures ont été mises en place pour encourager les Français à adopter les voitures zéro émission. En font notamment partie :

  • Le bonus de 1 000 euros pour les électriques d'occasion, octroyé sans condition de revenus ;
  • Le surbonus de 1 000 euros pour compenser le surcoût généré par les véhicules dans les DOM ;
  • La prime à la conversion ;
  • Le système de microcrédit assorti d'une garantie de l'État pour les foyers les plus modestes.

Barbara Pompili précise :

Avec les aides que nous mettons en place, l'électrique n'est plus seulement l'affaire de personnes qui ont beaucoup de moyens. N'importe qui va pouvoir avoir accès à une voiture électrique à un prix raisonnable, notamment grâce au secteur de l'occasion qui est en train de se développer.