Au Royaume-Uni, Fixter est connue comme étant la startup simplifiant la réparation des véhicules pour les particuliers. Crée par des Français, l’entreprise entend faire ses premiers pas en France. Et c’est le groupe Renault qui va lui servir de portail pour y parvenir à travers un accord de rachat conclu récemment.

Depuis sa création en 2017, Fixter couvre actuellement 75% du territoire britannique pour ainsi dire que cette entreprise fondée par deux Français connait un franc succès au Royaume-Uni. Non pas sans raison puisque telle une assurance auto, cette startup œuvre au service des particuliers pour garantir la maintenance ou la réparation de leur véhicule dans les meilleures conditions, grâce à un modèle économique innovant.

Forte de cette croissance, l'enseigne entend passer à l'étape du développement international en commençant par la France. Sa stratégie, se rapprocher de Renault à travers un contrat de rachat lui permettant de devenir une filiale indépendante de ce constructeur tricolore.


Un modèle économique innovant

Comme mentionné plus haut, Fixter est né au Royaume-Uni, grâce à l'initiative de deux Français en la personne de Limvirak Chea et de Frédéric Dermer qui, pour assurer la croissance de leur entreprise ont choisi d'adopter un modèle économique innovant comme l'explique l'un d'eux comme suit :

Notre mission est de faire entrer l'entretien automobile dans le XXIe siècle. L'expérience doit être aussi simple que réserver un hôtel ou commander un plat.

La raison expliquant leur choix de mettre à la disposition des particuliers britanniques un portail donnant accès à une application spécifique. Celle leur permettant de préciser la nature du problème lié à leur véhicule et qui permettra par la suite à Fixter de :

  • Proposer un devis en ligne ;
  • missionner un autoentrepreneur en charge de récupérer la voiture et de la conduire auprès d'un garagiste.

À Frédéric Dermer d'ajouter :

Nous déchargeons les garages des tâches administratives en leur permettant de se concentrer sur le travail mécanique.

Dans cette optique, ce responsable a précisé que Fixter a noué un partenariat avec 400 garagistes indépendants répartis un peu partout dans le pays. Il a également souligné qu'en tant qu'intermédiaire entre ces professionnels et les particuliers, son entreprise est engagée dans :

  • La facturation ;
  • Le SAV ;
  • La garantie des réparations ;
  • La livraison du véhicule sur le pas de porte du client une fois la voiture réparée ou remise à neuf.

Renault est désormais de la partie

Maintenant que Fixter a conquis la grande majorité du territoire britannique, ses dirigeants se sont fixé pour objectif de développer sa croissance à l'international notamment depuis que la startup a renforcé sa trésorerie à hauteur de 9 millions d'euros auprès des investisseurs.

Dans le cadre sa stratégie de développement, l'entreprise a choisi de faire ses premiers pas en France où la startup a prévu de faire son entrée au deuxième trimestre 2022, grâce à Renault qui fait désormais partie intégrante de son univers. Ce, pour la simple raison que le constructeur au Losange a racheté Fixter pour un montant non communiqué.

Inutile de préciser que cet opérateur né au Royaume-Uni est devenu une filiale du constructeur tricolore expliquant cette opération à travers ses objectifs de générer des revenus supplémentaires en diversifiant ses activités dans certains domaines comme :

  • Les solutions de financement ;
  • L'assurance auto ;
  • L'entretien des véhicules.

Concernant ce dernier point qui est lié au rachat de Fixter, il faut souligner que cette société britannique pourrait s'appuyer sur Motrio, le réseau de garages multimarques de sa maison-mère pour assurer les interventions de réparation ou de maintenance dans l'Hexagone. À noter également que, malgré cet alignement, la startup conservera son indépendance ainsi que son nom qui entrera en concurrence directe avec Vrommly qui est aussi un spécialiste dans ce domaine.