Depuis le 17 jusqu’au 21 mai, la Délégation à la sécurité routière organise la cinquième édition de la JSRT. Au cours de cet évènement, en grande partie à distance, les participants pourront prendre part à différents concours. Ils pourront également se renseigner davantage sur les risques sur routes à travers divers programmes.

Chaque année, les blessures causées par un incident routier entraînent jusqu'à 4 millions de jours d'arrêts de travail dans l'Hexagone. Par ailleurs, la mortalité dans ce milieu trouve essentiellement son origine dans les accidents.

Dans ce contexte, les cinquièmes Journées de la Sécurité routière au travail (JSRT) vont se dérouler en mi-mai. Lors de l'annonce de l'évènement, la DSR a publié un message selon lequel la question concerne tout le monde. Indistinctement, salariés et employeurs sont en effet tous exposés aux risques.

Au vu de la crise sanitaire, la visioconférence sera privilégiée lors des JSRT, et ce, comme pour la 4e édition.


Divers concours prévus

Au programme, la DSR prévoit des quiz interactifs basés sur le Code de la route, une diffusion de spots, etc. Le concours «IdéeSR» créé par la Délégation sera également au rendez-vous. Pour information, il gratifie les services de l'État les plus engagés dans la prévention au niveau local.

Par ailleurs, le défi «Prix Innovation» aura aussi lieu pour mieux renseigner les sociétés et leurs partenaires sur les risques routiers. Il récompense les inventions qui tendent à l'amoindrissement de ces derniers. Il s'agira par exemple de créations telles que les formules d'assurance auto connectées conçues par certaines entreprises. Au cours d'une cérémonie en ligne au début mars, 11 compagnies ont été désignées gagnants lors de l'édition 2021. Pour celle de 2022, les candidatures ont été ouvertes le 16 avril dernier.

De leur côté, les TPE-PME artisanales regroupant au maximum 25 salariés pourront participer à la compétition «Les Pros ont du talent». Elle récompense les initiatives les plus efficaces en matière de sécurité routière, de management, de communication, etc.

Davantage d'entreprises engagées dans l'Appel national

En outre, l'accent a également été mis sur l'Appel national pour la sécurité routière. Un dispositif matérialisé par une charte qui prévoit un certain nombre de règles :

  •  Interdiction de dépasser les limitations de vitesse;
  •  Port obligatoire de la ceinture de sécurité;
  •  L'usage du téléphone en pleine conduite seulement toléré en cas d'urgence;
  •  Proscription de la prise du volant après avoir bu de l'alcool;
  •  Etc.

Par ailleurs, les signataires du document conseillent :

  •  De tenir compte des temps de repos lors de l'estimation de la durée de trajets;
  •  De porter des équipements plus sécuritaires pour les utilisateurs de deux-roues.

Ils s'engagent également à former leurs travailleurs à la conduite écoresponsable et à la sécurité sur route. À noter que cette contrainte s'applique à tous les employés des plus petites entreprises aux grandes enseignes.

Lancé en 2016 par quelques groupes, l'appel en rassemble aujourd'hui 1 703. Un chiffre qui garantit la sensibilisation de 3,5 millions de collaborateurs.