Ce constat sort d’une étude réalisée par Assurance Prévention. Pour arriver à cette conclusion, les auteurs ont convié plusieurs personnes en vue d’un test. Équipées d’un casque, elles ont été exposées à différentes stimulations auditives. Les observations réalisées montrent que les personnes ayant écouté leur musique ou leur programme préféré gèrent mieux la somnolence.

Il s'agit d'une étude qui pourrait servir aux personnes ayant envisagé de faire le trajet en voiture pour les vacances. Le risque de somnolence est effectivement présent avec les longues heures passées sur la route. Les observations menées par Assurance Prévention indiquent toutefois qu'il est possible de lutter contre cet état de sommeil. Ou du moins retarder son apparition. L'astuce parait simple : il suffit d'écouter sa musique préférée. Cette technique a été révélée après une expérience impliquant 97 personnes. Elles ont été invitées à réaliser une simulation de conduite avec différents types de fonds sonores. La musique a été la plus efficace contre la somnolence au volant.


Une musique choisie est plus efficace qu'une musique imposée

Hormis leur musique préférée, les participants à l'étude ont été exposés aux bruits de l'habitacle. Certains ont écouté leur podcast préféré, d'autres devaient se contenter des musiques imposées coupées parfois par une publicité. Leurs comportements ont été suivis à l'aide d'un boîtier. L'analyse des éléments enregistrés montre que le bruit ambiant favorise davantage la somnolence que les autres fonds sonores.

Autrement dit, les automobilistes exposés aux bruits de l'habitacle ont plus de risque d'avoir des micro-sommeils au volant. Inversement, ceux qui écoutent une musique ou un podcast qu'ils ont choisi retardent l'apparition de cet état. Mettre sa musique ou son podcast préféré est en revanche plus efficace que de faire le trajet avec une musique imposée.

Ces informations peuvent aider les conducteurs à prendre les précautions nécessaires. Et ce, bien que le contrat d'assurance voiture prévoie une prise en charge en cas d'accident. Les personnes ayant participé à l'étude ont été exposées à ces simulations auditives pendant 90 minutes. En plus des enregistrements effectués avec le boîtier, elles devaient elles-mêmes faire part de leur état.

L'une des principales causes des accidents mortels en France

En dehors de la fatigue et du manque de sommeil, la somnolence est parfois due à une mauvaise alimentation. Certains médicaments peuvent aussi provoquer cet état après leur prise. Elle se révèle sous la forme d'un micro sommeil dont la durée va de 1 à 4 secondes. En 2020, l'Hexagone a recensé 114 accidents dus à la somnolence et ayant conduit à un décès. Elle était à l'origine de 15,8 % des accidents survenus sur une autoroute et ayant entraîné un décès en 2021.

L'analyse réalisée par Assurance Prévention donne une piste pour lutter contre cet état qui représente un danger au volant. Cette investigation représente le 4ème volet de l'étude intitulée « Favoriser la vigilance au volant ». Cette fois-ci, l'association rattachée à France Assureurs s'est concentrée sur les effets des sons diffusés dans l'habitacle sur le conducteur. Il s'agit précisément d'évaluer les impacts sur le niveau de vigilance en situation de conduite réelle une fois sur autoroute.

Le test a été effectué à l'aide d'un simulateur homologué. Les travaux d'observation ont été dirigés par le professeur Michel Lejoyeux, addictologue et psychiatre.