Dans le secteur hexagonal de l’automobile, la France projette actuellement de construire deux gigafactories de batteries. Ces usines devraient réduire la dépendance du pays vis-à-vis notamment de l’Asie, où ces équipements sont fabriqués. Emmanuel Macron veut aussi refaire de la France une grande terre d’innovation. Pour cela, il souligne la nécessité de développer les technologies de rupture.

À l'horizon 2030, l'Hexagone ambitionne de devenir le numéro un de l'hydrogène obtenu par électrolyse en Europe. Fixé par le président de la République Emmanuel Macron, cet objectif est contenu dans le programme France 2030. Annoncé depuis de longs mois, ce plan a été finalement dévoilé le 12 octobre dernier.

Par rapport à l'hydrogène vert, sa production nécessite donc de l'électricité. Le locataire de l'Élysée l'associe à un autre point fort de l'Hexagone : le nucléaire. Une énergie qu'il souhaite stimuler avec de nouveaux petits réacteurs. Pour générer cet hydrogène vert, Emmanuel Macron a évoqué la mise en place de 2 usines géantes.


Les fabricants sont exhortés à coopérer plus étroitement

L'énergie produite sera principalement utilisée pour les moyens de locomotion de grande taille (trains, bus…). Évidemment, les véhicules équipés de pile à combustible pourront en profiter.

Un des points clés du plan France 2030 porte sur les batteries, dont la production s'effectue aujourd'hui essentiellement en Asie. Actuellement, l'Hexagone prépare trois projets de gigafactories qui, à terme, pourraient impacter sur les demandes de devis assurance auto électrique.

Cependant, Renault et Stellantis agissent chacun individuellement. Emmanuel Macron a alors réitéré qu'il attend des principaux fabricants de voitures qu'ils collaborent entre eux. Relativement à ce souhait, le chef d'État a émis une remarque extrêmement dure :

[…] Les trente dernières années ont été cruelles pour l'industrie automobile française.

Nombre d'emplois ont été perdus depuis les années 1990, révèle-t-il. Pour le responsable politique, cette situation résulte des erreurs des dirigeants en matière de stratégie pour l'industrie. Cependant, les constructeurs s'avèrent tout aussi responsables :

C'est le fruit de stratégies non coopératives entre les acteurs de l'industrie eux-mêmes. […]

La France doit se réindustrialiser

Toutefois, Emmanuel Macron a affirmé être optimiste quant à la capacité des enseignes automobiles tricolores à se transformer. Pour parler plus en détail du programme France 2030, il rassemblera ces acteurs dans les semaines à venir. Néanmoins, le président de la République les a déjà appelés à changer de vision :

[…] On a besoin d'aller sur les technologies de rupture, l'innovation.

D'ailleurs, le chef d'État a annoncé l'instauration d'un cercle vertueux dans le cadre du plan susmentionné. Celui-ci s'articule autour de quatre points, à savoir :

Innover, produire, exporter et ainsi financer notre système social.

L'idée directrice repose donc sur la réindustrialisation de l'Hexagone. Ceci alors que la pandémie de Covid-19 a souligné les défauts et retards du pays. Parmi ces problèmes se trouve entre autres la dépendance de la France à l'égard de l'étranger sur plusieurs domaines. Une lacune qui empêche les secteurs concernés de s'innover :

Si on ne réindustrialise pas le pays, il n'est pas vrai qu'on pourra revenir une grande nation d'innovation.