Promouvoir la mobilité douce, tel est l’objectif de cette initiative lancée dans l'agglomération toulousaine, et ciblant des employés souhaitant adopter une autre alternative pour leur trajet domicile-travail. Ce projet va courir sur une durée d’un mois.

Miser sur le volontariat

Des vélos à assistance électrique ou VAE, avec pour chacun un casque, une sacoche et un cadenas, ont été remis à 20 employés de la société toulousaine CGI, le 19 octobre dernier. Ces derniers vont ainsi effectuer leur trajet domicile-travail à vélo pendant une durée d'un mois. Le premier « critère de choix » de ces bénéficiaires était leur volontariat (50 sur 300 employés ont manifesté leur intérêt pour le test), ensuite il fallait être un usager de la route qui parcourt moins de 15 kilomètres quotidiennement.

Afin de mieux les préparer, une formation d'une durée d'une heure leur a été prodiguée par la Maison du Vélo sur la conduite à tenir au guidon d'un vélo.


Beaucoup de conviction, mais encore très peu de conversion

Selon des sondages effectués par l'initiative GoodWatt et rapportés par sa responsable, Elodie Frémeaux,

70% des employés sont favorables au déplacement en vélo et ils sont nombreux à vouloir en acquérir un.

Malheureusement, selon toujours Elodie Frémeaux, « le prix du vélo électrique constitue un frein non négligeable à son acquisition, s'élevant à 1 900 euros en moyenne », cependant, il faut aussi examiner d'autres éléments qui peuvent entrer en ligne de compte tels les dispositifs d'aide mis en place localement, les apports venant des employeurs, le coût de l'assurance vélo ».

Un soutien financier de l'employeur à venir

L'entreprise bénéficiaire du partenariat, la CGI, propose divers programmes pour sensibiliser ses employés comme des ateliers de réparation de vélo ou encore des formations sur comment faire du vélo en ville.

Dans les prochains mois, la société par le biais de son directeur, Sylvain Ladurée, annonce qu'un forfait mobilité douce sera octroyé aux employés pour leur permettre d'investir dans un vélo électrique.

Promue dans toute la France et déjà présente dans plusieurs villes comme Nantes, Rennes, Lille, ou encore Strasbourg, l'initiative GoodWatt est soutenue par l'Ademe et a été désignée lauréate d'un appel à projet du ministère de la Transition écologique.