Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a récemment révélé qu’un plan d’aide à destination des fabricants d’équipements automobiles est actuellement en gestation. Ces entreprises subissent en effet de plein fouet les contraintes liées au passage progressif vers l’électrique. La présentation des détails sur cette subvention sera effectuée dans les prochaines semaines.

Une accélération rapide qui handicape le secteur

Selon Bruno Le Maire lors de son allocution devant la commission des affaires économiques du Sénat,

La transformation technologique de l'industrie automobile se développe à grande vitesse. Le passage vers le tout électrique a été accéléré par rapport aux prévisions de départ. Le phénomène n'est cependant pas sans conséquence sur les équipementiers spécialisés dans les composants des moteurs électriques, dont le diesel en particulier.

Il a également rajouté que

La hausse des prix de l'énergie et ceux des matières premières n'améliore pas la situation de ces entreprises actuellement en grandes difficultés.

Le ministre a alors annoncé que le gouvernement, avec le soutien du président de la République et du premier ministre, va mettre en place un plan d'accompagnement pour les équipementiers dans quelques semaines.


La révolution électrique déjà lancée

Selon le ministre, il a invité Luca de Meo et Carlos Tavares, dirigeants respectifs de Renault et Stellantis (ex-PSA), pour parler de la situation avec Jean Castex.

De nombreux industriels du secteur automobile français font face à d'importantes difficultés à cause de cette révolution électrique, mais aussi à cause des conséquences de la crise sanitaire et à la pénurie de semi-conducteurs qui a contraint la plupart des usines à suspendre leurs activités.

D'après la Plateforme automobile (PFA), association qui représente le secteur, la production de voitures électriques demande moins de ressources humaines que les thermiques. Aussi, ce sont 65 000 emplois à la filière qui risquent de disparaître à cause de cette transition énergétique.

Suite à la réalisation du plan de relance automobile financé à 8 milliards d'euros en mai 2020, le secteur évalue à 17 milliards d'euros les investissements pour la filière en France dans les cinq prochaines années.

Pour rappel, les futurs conducteurs de voitures électriques pourront trouver un contrat adapté à leurs véhicules et à l'usage qu'ils en feront en comparant les devis assurance auto auprès de plusieurs organismes d'assurance.