L’essor des SUV augmente les risques d’accident mortel pour les piétons

Aux États-Unis, les voitures utilitaires sport (SUV) sont en plein essor depuis près de vingt ans. Et d’après la GHSA, ce boom s’est accompagné d’une hausse fulgurante des accidents mortels touchant les piétons.

Cette agence de sécurité routière américaine a même soutenu que ces modèles sont deux fois plus dangereux que les berlines en notant qu’en France, ces dernières demeurent en tête de liste dans ce type d’incident.

Ce qui ramène à penser que pareille situation pourrait se produire en France où ces 4x4 urbains commencent à dominer le marché des véhicules neufs pour atteindre une part de 38% en 2018.


500 piétons morts chaque année

Près de 500 individus meurent chaque année dans l’Hexagone dont la cause est liée à un moyen de déplacement motorisé ou non. Soit, un taux relativement élevé malgré une légère baisse qui s’est fait observer en une décennie.

Selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (Onisr), la situation est d’autant plus inquiétante dans les grandes villes comme Paris où l’on en dénombre une vingtaine annuellement.

Cet organisme a également tenu à préciser que dans la capitale, près de 46% des incidents se sont déroulés sur un passage protégé suite à un feu rouge grillé, à un refus de laisser passer les piétons ou encore à un excès de vitesse.


Ce qui reflète d’ailleurs une certaine irresponsabilité de la part des conducteurs qui ne font qu’augmenter encore plus les risques.

Dans ce sens, l’engouement des utilisateurs pour les SUV pourrait aggraver la situation si l’on croit la GHSA qui affirme que ces 4x4 urbains sont impliqués dans 50% des accidents mortels aux États-Unis entre 2013 et 2017.

D’après cette agence de sécurité routière américaine, l’essor de ces modèles qui s’est enclenché depuis près d’une vingtaine d’années y serait pour beaucoup. Ce qui pourrait bien être le cas pour la France où leur part sur le marché des véhicules neufs est passée de 10% en 2000 à 38% 18 ans après.


Moins de chances de survie avec les SUV

En France, les voitures légères ressortent en tête de liste en matière d’accident causant la mort d’un piéton bien avant les poids-lourds ou les motos et les scooters.

Mais d’après la GHSA, la chance de causer le décès d’un individu est deux fois plus élevée avec un SUV. D’où l’importance de souscrire à une assurance tout risque en choisissant d’utiliser ce type d’engin afin de se prémunir contre les remboursements dont le montant pourrait grimper au plus vite.

En effet, cette agence estime que ce modèle est particulièrement dangereux en tenant compte des principaux éléments permettant de jauger le niveau de danger que représente un moyen de déplacement :

  • Le poids ;
  • La vitesse.

Ces indicateurs sont bien plus élevés chez les SUV par rapport aux berlines en notant que plus, ils sont importants, plus le choc est mortel. D'où l'importance d'avoir recours à un comparatif assurance auto afin d'être assuré.  Et il faut dire que sa hauteur n’arrange pas sa situation en diminuant la visibilité du conducteur.

S’ajoutant à cela, ces sport utility vehicle généralement classés C à F en matière d’émission de gaz à effet de serre figurent également parmi les voitures les plus polluantes avec une émission de CO2 estimée entre 121 et 150 grammes par kilomètre.